Le face-à-face continue à Notre-Dame-des-Landes

Par
Le face-à-face entre occupants de la "zone à défendre" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et gendarmes se poursuivait lundi dans l'attente des premières comparutions devant la justice de "zadistes" interpellés ces derniers jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NANTES (Reuters) - Le face-à-face entre occupants de la "zone à défendre" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et gendarmes se poursuivait lundi dans l'attente des premières comparutions devant la justice de "zadistes" interpellés ces derniers jours.