Le patron de la Caisse des dépôts désavoue la note sur l’hôpital

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi 10 avril, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Éric Lombard, a consacré une bonne demi-heure à répondre en visioconférence à des questions posées par des agents de sa maison. En réponse à un dénommé « Coco », il en a profité pour prendre ses distances avec la note explosive écrite par des hauts fonctionnaires de la CDC et révélée par Mediapart, note qui préconise une marchandisation de la santé et l’accélération de sa privatisation rampante.