L’école primaire craint l'asphyxie

Chroniquement sous dotée, l'école primaire est la plus touchée par les suppressions de postes: 1.500 fermetures de classes à la rentrée prochaine. Une journée d'action s'est tenue mercredi et certains parents multiplient les recours devant les tribunaux administratifs. Par Lucie Delaporte

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un article de Lucie Delaporte