Affaire Bygmalion: Sarkozy joue encore la procédure

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour les personnalités aux prises avec la justice, la procédure pénale offre des trésors insoupçonnés permettant de jouer la montre, voire de se sauver des griffes des juges. Ainsi va l'affaire Bygmalion, que le juge d'instruction Serge Tournaire a bouclée en février 2017 en renvoyant Nicolas Sarkozy et 13 autres personnes devant le tribunal correctionnel pour « financement illégal de campagne électorale », au sujet de l'élection présidentielle de 2012.