Pas de comportement déviant sur les lycéens de Mantes-la-Jolie, selon l'IGPN

Par
L'enquête administrative ouverte à la suite de l'interpellation de 151 jeunes, dont beaucoup de lycéens de Mantes-la-Jolie (Yvelines), en décembre dernier n'a mis au jour aucun "comportement déviant" de la part des policiers, a déclaré jeudi la directrice de la police des polices.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'enquête administrative ouverte à la suite de l'interpellation de 151 jeunes, dont beaucoup de lycéens de Mantes-la-Jolie (Yvelines), en décembre dernier n'a mis au jour aucun "comportement déviant" de la part des policiers, a déclaré jeudi la directrice de la police des polices.