Tabarot : affaires de famille

La numéro 2 de l'UMP affirme qu’il existe une barrière étanche entre sa vie politique et son frère Roch Tabarot, mis en examen en Espagne pour une escroquerie immobilière estimée à 72 millions. En réalité, chez les Tabarot, business et politique se pratiquent en famille. Une famille dont les trajectoires, de l’Algérie aux Alpes-Maritimes en passant par l'Espagne, mettent au jour des intérêts qui s'entremêlent.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Ni mon autre frère, Philippe, ni moi, n'avons jamais été concernés par ce dossier. » Depuis nos révélations, la numéro deux de l’UMP, Michèle Tabarot, tente d'expliquer qu'il y aurait une barrière étanche entre sa vie politique et son frère Roch Tabarot, mis en examen en Espagne pour une escroquerie immobilière estimée à 72 millions d'euros.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal