Cheminots, intermittents : nouvelle semaine noire pour l'exécutif

Par

Le gouvernement se retrouve acculé par deux conflits sociaux majeurs. La grève est reconduite ce lundi et pour mardi à la SNCF, tandis que les intermittents manifesteront partout en France et notamment à Paris, devant le ministère de la culture.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La semaine s’annonce aussi difficile que la précédente pour l’exécutif pris en tenailles par deux gros conflits sociaux jamais vus depuis deux ans d’exercice du pouvoir. Deux conflits au lendemain de deux déroutes électorales pour le parti socialiste, qui en disent long sur la faiblesse politique du gouvernement et les limites de sa démocratie sociale. S’il n’y a guère de risques de convergence des luttes, il y a le feu au lac à quelques semaines de la conclusion du pacte de responsabilité et de la grande conférence sociale qui se tiendra début juillet. Aucune sortie de crise ne semble pour l’heure se dessiner, chacun des acteurs campant sur ses positions avec une possible radicalisation dans les deux dossiers.