Dans les villes FN, les relations tumultueuses avec la presse locale

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Si le FN est, comme on dit, un "allié objectif" des puissances de l'argent, c'est pas pour autant que les patrons des médias (et leurs relais au niveau des têtes de rédaction) soient du côté du FN (qui, par positionnement tactique, fait mine par exemple d'être opposé en mots à la Loi du Travail, ou bien à l'Europe, contre les multinationales etc, bref, en apparence pas très compatible)

Si le FN cartonne si bien auprès des médias, c'est essentiellement parce qu'il fait l'audience ! Non seulement son électorat, mais une bonne partie de l'électorat populo-conservateur (branche Sarko), qui se pointent devant la télé, tels des supporters dans une fan zone. Bon pour le tarif de la pub, ça.

Nos médias retiendront-ils la leçon américaine avec Trump, dont les médias US ont fait la promotion gratuite par pure vision économique à court terme ?

Sur le fait que MLP ne sera pas présidente, ce sont plutôt les législatives qui sont à craindre. Effondrement prévisible du PS, pas nécessairement un grand élan vers les candidats LR, qui sait ce que des triangulaires dans 577 circonscriptions peuvent donner...

Cela dit, voir 150 extrême-droiteux à l'Assemblée serait la meilleure leçon de choses vis-à-vis d'un électorat gogo abusé par de belles paroles, avec un bilan qui serait bien peu flatteur - et bien peu anti-libéral.

Si vous connaissiez un peu l'histoire vous devriez savoir qu'Hitler doit son ascension politique et son accession au pouvoir aux élites américaines  et allemandes qui le financèrent et son  parti nazi sinon Hitler n'aurait jamais pu accèder au pouvoir !

En effet, les élites américaines et internationales constatèrent avec satisfaction que derrière une façade "révolutionnaire" Hitler menait une politique très conservatrice dans les domaines économiques et sociaux. La prétendue "révolution" nazie les privilèges socio-économiques des élites allemandes; quant à la perte - ou plus exactement, la cession - du pouvoir politique, elle fut largement compensée par l'élimination par Hitler des syndicats ouvriers, et de tous les partis de gauche.  En outre, les hommes d'affaires américains furent impressionnés  par Hitler lorsqu'il accéda au pouvoir en 1933 aprè l'élimination des  partis socialialistes et communistes et des syndicats ouvriers .

Le dictateur nazi et ses idées fascistes étaient particulièrement prisés et admirés par les propriétaires et actionnaires des grandes firmes américaines qui avaient investi  pendant vingt années d'importants capitaux en Allemagne en créant des firmes ou en s'engageant dans des partenariats stratégiques avec des intérêts allemands. Leurs filiales ou partenaires en Allemagne. Ainsi Coca-Cola, Opel, Général Motors, Ford (Henri Ford était un antisémite notoire), General Electric, Du Pont, ITT, IBM et la Standart Oil de Rockefeller et IG-Farben prospérairent sous le régime hitlérien. Du Pont appréciait beaucoup Hitler et comme Ford et Rockefeller ont financé généreusement les nazis ce qui leur permis de faire d'immenses profits grâce à Hitler avant et pendant la guerre 39/45.

En outre, rappelons que sous le régime hitlérien, les ouvriers n'étaient rien de plus que des serfs privés du droit de grève mais également du droit de changer d'emploi. alors que leur salaires était très bas !

Dans ces conditions, on comprend parfaitement que le grand patronat ne serait pas hostile pour qu'un parti d'extrême-droite  ultra-conservateur comme le FN puisse accèder au pouvoir car il servirait bien plus encore  les intérêts du patronat que ne l'a déjà fait la  droite traditionnel ou le PS lorsqu'ils sont au pouvoir. C'est pour cette  raison pour les médias dominants audio-visuels ont déroulé le tapis rouge aux dirigeants du  FN afin de formater les esprits faibles pour   leur faire croire que le FN au pouvoir ne serait pas pire que la droite ou le PS !

"Wall Street et l'ascension de Hitler _ Découvrez comment l'élite de Wall street a financé les nazis" de Antony C. Sutton.

« La contribution du capitalisme nord-américain aux préparatifs de guerre allemands a été phénoménale et, sans elle, l’Allemagne n’aurait jamais eu la capacité militaire qui conduisit au massacre de millions de personnes innocentes … »

« Non seulement ces banquiers et hommes d’affaires nord-américains avaient conscience de la nature du nazisme, mais il assistèrent le nazisme à chaque fois qu’ils y avaient intérêt  – en sachant parfaitement que la conséquence probable serait une guerre impliquant l’Europe et les États-Unis. »

Vidéo ; Wall Street et l'ascension de Hitler : https://www.youtube.com/watch?v=S12LfqeT00w

c'est bien de le rappeler car trop de gens n'y prennent pas garde

alain le taxi

Juste une question en passant :

"A qui appartiennent les titres de la Presse Quotidienne Régionale (PQR) et de la Presse Hebdomadaire Régionale (PHR)" ?

Saviez vous que le premier groupe de PQR appartient au Crédit Mutuel ? 

La plupart de ces titres sont déficitaires mais les véritables donneurs d'ordres des politiques y trouvent là le relais idéal, non seulement pour marteler leur diktat néo-con-libéral mais aussi pour "faire et défaire" les barons locaux au gré des intrigues du vrai pouvoir, "celui qui n'est pas élu" comme disait son principal serviteur François Hollande...

Les medias se sont servis du FN pendants 30 ans comme maroniers (ici ca n'arrete pas) , comme partis qui dit les choses, comme le premier de France, ils ont toujours été utilisé et valorisé, meme en mal ca leur fait de la pub, et vu le ras le bol des gens face aux medias , en gros on s'en fou qu'ils ne puissent pas travailler , nous on aurait aimé etre renseigné et pas meprisé. Et le coup de 2002 n'est toujours pas passé avec le meprsi des journaliste accusant le peuple de ne pas aller voter alors que c'etait Jospin ce con qui avait degouté les ouvriers en leur parlant comme a des gosses, voila le journaliste ils accusent les faibles et laisse les responsables tranquile , voila ce qui se passe .

Oui, mais Hocky, on commence vraiment à savoir ce que vous pensez du FN.

ha ouia vous vous etes au  FN , toujours a se plaindre, des mechants ... Alors que le FN envahis nos espaces journalistique jusqu'ici, y'a des floppé de bouquins et tous disent , ils sont racistes et a droites comme la bourgeoise blonde, aucun changement. Les medias leur font un pont d'or jusqu'a cette journaliste blonde aussi de canal qui ose dire que c'est le premier partis de FRance et qu'il aurait un discour de verité. Un discours de racisme oui , de beauf .

Le Monde Diplomatique, au top également.

La triste réalité de ce qu'est le FN ne fait pas pour autant grandir la triste réalité de ce qu'est l'écrasante majorité de la presse régionale et nationale.

Ils se tirent (dessus), mais vers le bas.

"la liberté de la presse propre aux démocraties."

Eh puramol, vous avez tout faux, d'abord parcequ'en france la liberté de la presse est un leurre à part quelques titres qui se comptent sur les doigts d'une seule main, deuzio parceque notre démocratie s'est au fil du temps transformée en une ploutocratie à tendance mafieuse................

et j'ajoute que au vu des 2 derniers mois , les titres libres et indépendants se sont encore réduits de quelques unités qui se sont rapprochées des normes pravdaesques de propagande ,espérons qu'ils retrouveront rapidement leur sang froid et leurs valeurs d'hier.

Retour sur Le PEN et les médias.

© Geronimo Guu Ji Ya

Les montées des extrêmes droties dans toute l'europe, c'est Mitterand aussi ?

Les PexS d'Europe portent une grande part de responsabilité, dans la mesure où - tournant le dos à une politique sociale -  ils ont déçu (à tort ou à raison, perso je savais depuis longtemps ce que sont les P"S" européens) l'électorat de gauche, dont une partie s'est tourné vers l'extrême droite.

Raz le bol de tous ces gens qui justifient la montée xénophobe uniquement par la misère sociale et les politiques qui tournent le dos aux politique sociale..
C'EST UNE INSULTE A TOUT CEUX QUI VIVENT DANS LES MEMES CONDITIONS ET QUI REJETTENT LES SIRENES DE LA XENOPHOBIE !!!
C'est non seulement une acceptation morale mais aussi une véritable propagande positive pour les partis d'extrême droite.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 16/06/2016 21:31
  • Par

Pas d'infos sur les mouvements sociaux. Le marronnier du FN nous est servi par Médiapart, journal aux ordres, lui aussi.

Pourtant il y a toujours des grèves à la SNCF, je le constate personnellement.

Pourtant il y a des "casseurs" qui s'en prennent à l'hôpital Necker. Si on était en Russie, on dirait que c'est une provocation organisée par Poutine pour écraser une rébellion.

Preuve que la CGT a raison d'encadrer ses défilés avec des hommes armés de bâtons, même si ça émeut les journalistes de Médiapart.

A Médiapart on cause du FN, ça occupe.

Médiapart, un degré de plus dans la manipulation médiatique ? Un organe des agences de comm ? 

Pas d'infos sur les mouvements sociaux. Le marronnier du FN nous est servi par Médiapart, journal aux ordres, lui aussi.

Exact je développe plus bas .. c'est tellement ENORME que c'en est grotesque. 

On peut plus de ce cirque.

A Médiapart on cause du FN, ça occupe.

oui ça occupe surtout la UNE !!!!!

 Médiapart, un degré de plus dans la manipulation médiatique ? 

Devinez  ... ça manipule de tous côtés ..

 

"le maire (Robert MENARD) de reprocher aux médias « de défendre l’ordre existant et leur rêve, ce monde dont les gens ne veulent plus »... ... ...

Tien, tien,,, j'ai déja entendu des commentaires de la même "trempe",,, dans d'autres bouches !!!

Tagada,,, tagada,,, dada, non c'est pas là,,, Tagada,,, tagada, ce n'est pas là non plus,,, tagada,,, ça y est,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, la CGT QUI NE VEUX PAS SE VOIR VOLER LE CONCEPTE: "ce monde dont les gens ne veulent plus" !!!!!!!!!!!!!!!!

Et MEDIAPART se fait engeuler une fois de plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Même qu'il n'est pas possible de ne pas citer un nom comme: POUTINE§§§

Alors, je vais en citer un autre: SARKOZY qui est en RUSSIE aujourd'hui pour cirer les pompes du même gars: POUTINE§§§

Cela fait trois idéologies, dans le même sabot.

Comme disent les jeunes: "ça craint pour l'avenir chez nous" !!!!!!!!!!!!!!!

 

  • Nouveau
  • 17/06/2016 01:13
  • Par

Et allez c'est reparti avele FN en une  et on enterre le bel article "'disparu" sur la manif du 14 juin contre la loi travail .. y'en a marre de cette comédie médiapartesque.

Parler du FN rend le ps moins facho peut être, lol.... 

Au fait, ps, lr, fn = la même bande de voyous

 

 

 

 

  • Nouveau
  • 19/06/2016 10:22
  • Par

bon article. Cependant le juge de paix reste l'election municipale. Si les admninistrés  réélisent le maire FN, la presse devra s'interroger sur sa vision du FN par rapport au ressenti de l'electeur. le fait est évident qu'une certaine presse soit un outil de propagande politique, et que dans ce contexte elle est naturellement un adversaire politique militant et objectée en conséquence. Rien de surprenant à ce fait, les outils utilisés pour se défendre ou repliquer par l'attaque comme Facebook et la feuille de chou municipale sont les vecteurs informationnels de l'epoque

Il ne faudrait pas oublier de dire aussi que la presence du FN dans des municipalités tient essentiellement à la médiocrité des partis de gouvernement et par le jeu de seconds tours foireux qui permettent une élection à 15 % des voix.

Il y a donc gros à réformer pour obtenir une démocratie plus équilibrée ?

Je rage de colère quand j'entends tous les mêmes Non ayer de la mémoire merde le FN c'est quoi une bande de fachos qui a toujours trahis la france dans les moments difficiles et qui fait sont électoral sur la misère Au lieux de ce plaidre votez et vous verrez le FN sera à moin de 10% car c'est tout ce qu'il mérite Citoyens réveillez vous le peuple français ces bien le faire quand il faut

La presse a des problémes avec la communication des villes FN , soit, mais j'aimerai qu'il soit fait mention de ce qu'il se passe dans beaucoup de réunion de conseils locaux ou l'on ne voit jamais la presse tel que le (conseil d'agglomération de sud sainte baume dans le var) , il est vrai qu'il ne s'agit pas d'un fief FN , c'est sans doute moins porteur  ...................... ou peut etre que les proprio des médias locaux ont des accointances ............. 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Mise à jour: cet article a été actualisé le 21 juin avec les communiqué du Syndicat national des journalistes (SNJ) sur la situation de la presse à Fréjus (ici et ).

Sur les quatorze villes d'extrême droite, nous avons retenu les huit principales villes FN (ou soutenues par le FN). Leurs maires ont tous été sollicités. Fabien Engelmann a accepté une interview, Steeve Briois, Julien Sanchez et le directeur de cabinet de Joris Hébrard nous ont répondu par mail (lire sous l'onglet Prolonger), David Rachline s'est contenté d'un « Non merci », Robert Ménard a refusé l'interview.

Nous avons demandé à quatorze journalistes locaux de raconter leur travail au quotidien, leur traitement du Front national, leurs relations avec les élu.e.s frontistes, les réactions (ou absences de réactions) à leurs articles. Trois d'entre eux ont souhaité témoigner sous anonymat, certains pour préserver leur travail au quotidien avec le FN, d'autres par rapport à leur direction. Cités dans l'article, Pascal Wallart, Éric Farel, Mehdi Gherdane et Maxime Fieschi sont par ailleurs les auteurs du livre Ma ville couleur bleu marine (novembre 2015, Flammarion), récit du « vrai visage du FN au pouvoir ».

*À la tête de l'agence du Midi-Libre à Béziers, Arnaud Gauthier nous a répondu au moment où il passait la main à son adjoint le temps d'un congé sabbatique de six mois.

Depuis 2012, Mediapart et ses journalistes font l'objet d'une interdiction d'accès du Front national à tous ses événements publics (les détails ici et ).