Le bal des prétendants à la présidence de Toulouse-Métropole

Par Stéphane Thepot (Mediacités-Toulouse)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le maire de Toulouse doit-il nécessairement être le président de la métropole ? Pour Jean-Luc Moudenc, la question ne se pose même pas. La tête de liste LR-LREM-UDI-MRSL a toujours fait savoir qu’elle briguerait aussi un nouveau mandat à la tête de l’assemblée qui regroupe 36 communes autour de la ville centre. Mais dans le cas où Antoine Maurice accèderait au Capitole dans le fauteuil du maire, la possibilité d’un « ticket » avec un autre élu reste ouverte. La tête de liste d’Archipel Citoyen n’a jamais dit explicitement qu’il souhaitait cumuler les deux fonctions.