À l'Assemblée : bye-bye Tepa!

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À un peu plus de deux heures du matin, dans la nuit de mardi à mercredi, le président de séance, l'UMP Marc Le Fur, a finalement levé la séance. Le climat était devenu trop tendu pour poursuivre les débats. Une demie-heure plus tôt, le coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée, François de Rugy, venait de s'en prendre au chef de l'UMP, Jean-François Copé. Critiquant le « Copé Comedy show » des députés UMP, il s'était surtout permis de relever les « heures supplémentaires » effectuées par Copé dans un cabinet d'avocats d'affaires. Une allusion qui a mis le feu aux poudres dans les rangs de l'opposition, le patron du groupe UMP Christian Jacob évoquant même des propos « haineux ».