Commémoration de la rafle du Vél' d’Hiv': le temps des ultimes survivants

Par

Jacques Bachmann avait 10 ans en 1939. Il a survécu aux rafles. Dimanche 17 juillet, il lira son premier message à la cérémonie de la rafle du Vél' d’Hiv' à Niort, son lieu de résidence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que reste-t-il des 16 et 17 juillet 1942 ? Près de 13 000 personnes arrêtées dans Paris et sa banlieue, plus de 8 000 regroupées au Vélodrome d'Hiver, avant d'être déportées. Il reste encore quelques vivants gardiens de la mémoire. Parmi eux, Jacques Bachmann, qui aura 87 ans le 27 juillet prochain. Installé à Niort depuis vingt ans, il lira dimanche pour la première fois un discours au nom de la communauté juive de Niort, lors de la cérémonie commémorative à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français et d'hommage aux Justes de France.