Saint-Pierre-des-Corps, ou la revanche du rail

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ici, l’activité ferroviaire se développe, les communistes sont au pouvoir depuis un siècle et la gare concentre tout autant un passé glorieux qu’une promesse d’avenir. Et ce pays qu’on pourrait croire imaginaire se situe à moins d’une heure de Paris en TGV.