En Vendée, les "Gilets jaunes" doivent quitter leur "Maison"

Par
La juge des référés du tribunal administratif de Nantes a sommé mardi les "Gilets jaunes" de la Roche-sur-Yon (Vendée) de quitter leur "Maison", une école désaffectée que la mairie voulait récupérer sept mois après l'avoir mise à leur disposition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NANTES (Reuters) - La juge des référés du tribunal administratif de Nantes a sommé mardi les "Gilets jaunes" de la Roche-sur-Yon (Vendée) de quitter leur "Maison", une école désaffectée que la mairie voulait récupérer sept mois après l'avoir mise à leur disposition.