Au PCF: «changer ou mourir» face à La France insoumise

Par

Pour sa rentrée politique, lors de la Fête de l'Humanité du 15 au 17 septembre, le PCF veut s'appuyer sur le mouvement social pour affirmer sa voix d'opposant au gouvernement. Il doit aussi lancer une réflexion sur une transformation en profondeur face à La France insoumise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle tombe bien, cette Fête de l’Humanité finalement, du 15 au 17 septembre. Et pas seulement parce que s’y produit dès samedi soir Iggy Pop, dernier monstre sacré du punk-rock. Non, le grand rassemblement populaire et politique peut remercier le gouvernement d’avoir voulu aller vite, en mode blitzgrieg, pour réformer le code du travail par ordonnances durant l’été. Car pour l’événement de rentrée du Parti communiste français (PCF), le terreau des revendications est tout trouvé : la lutte contre la politique d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe à l’encontre des salariés. Une première manifestation, le 12 septembre, a égalé la mobilisation initiale contre la loi El Khomri en mars 2016.