Le rapport qui secoue le barreau de Paris

Par

Un audit du cabinet Mazars, dévoilé par Le Point, révèle que le barreau de Paris a dépensé 30 millions d’euros d’honoraires depuis 2009 pour des prestations attribuées à des avocats proches du bâtonnier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Frédéric Sicard, bâtonnier de Paris, a commandé un audit au cabinet Mazars pour solder un conflit avec l’un des ses anciens concurrents à l’élection. Sauf que le document qu’il a reçu est une « bombe à fragmentation », estime l’hebdomadaire Le Point, qui se l'est procuré. Le rapport pointe notamment la généreuse prime de départ du patron de l’ordre (108 000 euros), élu tous les deux ans par les 30 000 avocats de la capitale. L’audit révèle aussi la répartition des 30 millions d’euros d’honoraires distribués par l’ordre à des avocats afin qu’ils accomplissent des missions, et dont les bénéficiaires seraient toujours les « mêmes membres bien introduits ».