Yanis : « Je suis trans et non binaire aujourd’hui, je l’assume et j’en suis fière »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Un nombrilisme abyssal...

Pourquoi regarder alors ?? On ne vous a pas trompés sur le sujet de ces ! minutes d interview . 

On est nombriliste quand on parle SON expérience et qu on est invité que pour parler de celle-ci ???

C'est bien une critique complètement débile ça ...

Qu'est-ce qu'on en a à foutre?

  • Nouveau
  • 17/09/2021 09:33
  • Par

Idem : Qu'est-ce qu'on en a à foutre ?

Idem ...

C'est un sujet interessant de maniere indirect. On remarquera deja la tres faible popularité de cet article. Tres peu de gens sont venus par ici, et apparement ceux qui l'ont fait l'on fait uniquement pour venir poser un commentaire tres rapide alors que le sujet vaut mieux que cela.

Les personnes non binaires ont fait selon moi preuve d'une telle force interieure afin de briser des carcans pourtant tellement renforces par la societe qu'elles ont toujours une histoire a raconter dont on peut apprendre quelque chose. Si l'on a l'esprit dispose a cela. C'etait Frank Zappa - vu que l'on est dans une rubrique artistique - qui disait : "L'esprit, c'est comme un parachute : ca fonctionne bien en etant ouvert."

Et force est de constater que l'esprit de beaucoup de nos concitoyens et concitoyennes se referme sur cette question en ce moment, un peu a la maniere d'une arapede qui se fixe  a son rocher suite aux coup de butoir du pecheur maladroit.

Ceci pour mettre un peu en evidence le desequilibre qu'il peut y avoir entre la redaction de Mdp qui parfois nous inonde d'article sur le genre, et la realite d'ouverture d'esprit de la population, disposée mais pas infinie. Mdp et certains de se contributeurs les plus radicaux (vous vous souvenez de Paul Precioso ?) me donne parfois l'image d'un pecheur maladroit et entete ne comprenant pas pourquoi l'arapede se referme sur son rocher et en brise ainsi la coquille, maudissant au passage rocher, arapede, vents et marees. Alors que l'arapede etait bien en train de s'ouvrir, et que son retrait est uniquement due au pecheur.

Dans l'extrait video, jamais on ne parlera de musique, aucun extrait ne sera diffuse. Et au travers de cela on comprends que "musique" n'est que secondaire, et que seul "parcours du genre" compte. Que ce soit dans la demarche de la musicienne, dans celle de son audience, ou meme dans les questions que le journaliste posera. Tout est reduit au parcours du genre, et il faudrait comprendre la nocivite de cela sur le long terme pour comprendre la nocivite de forcer des evolutions de societe plutot radicale dans la gorge de gens qui ne sont pas encore equipes pour les digerer.

Le droit est deja favorable. Les modalites de son application suivent elles la vitesse d'ouverture de l'esprit des gens sur la question. 

  • Nouveau
  • 17/09/2021 14:22
  • Par

Un esprit chagrin dirait que d'être fier de ce que l'on est, celà pourrait paraître pour le moins curieux ! Reste à savoir quelle est la démarche réelle ? La promotion de soi-même ou espérer de la visibilité pour essayer de faire avancer la "cause" ? Et Queer ou pas, attention danger, parfois le narcissisme rôde dans la pénombre...

Avec vous en tout cas, l' à priori parade en pleine lumière ...

Fier de sa sexualité? Qu'est ce que ça veut dire? 

 C´est son problème , sa vie privée , cela nous regarde pas , on s´en fiche

Le monde evolu, mais peut etre pas a la vitesse que vous pensez. Je vous renvois a mon commentaire, si vous souhaitez engager avec quelqu'un equipe pour vous repondre. Sinon vous pouvez vous faire mousser en essayent de tacler les commentaires d'humeur, mais vous le faite sur le meme registre et tombez donc dans le meme travers : l'essentialisation de votre interlocuteur ou interlocutrice.

  • Nouveau
  • 17/09/2021 16:50
  • Par

Un peu triste la vie du gars (quand même) maintenant et un peu plus tard...

Wish You Were Here - MonaLisa Twins (Pink Floyd Acoustic Cover) // MLT Club Duo Session © MonaLisa Twins

Jolie musique, merci

Joli. Bravo les filles. Le texte est magnifique aussi. Un hommage que le floyd a rendu à Syd Barett,  le créateur du groupe et l'égérie, qui n'est jamais redescendu d'un mauvais trip, en 68, et qui deviendra une ombre, pour le reste de ses jours. Un texte trempé dans les larmes et les regrets, avec la guitare de David Gilmour qui pleure son copain mort vivant. 

Sur un fil de guitare à fleur de peau

How I wish, how I wish you were hereWe're just two lost souls.

Swimming in a fish bowl. Year after year...

J'ai vu il y a quelques années sur arte, un reportage bouleversant sur le making of de cette chanson, avec l'ombre de Barrett, qui continue à hanter le groupe, tant de temps après. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Merci à mediapart d’inviter aussi des artistes trans non binaires. Suite aux commentaires que j’ai pu lire sur un certain nombriliste de yanis j’aimerais répondre car je ne crois pas que vous percevez  l’importance et la nécessité de ces témoignages…les personnes non binaires, trans, et l’ensemble de la communauté lgbtqi+ En fair (lesbienne gay bi trans queer intersexe) subissent des discriminations et des violences. Parler de son histoire permet d’aider, beaucoup de personnes. A la fois pour ne pas se sentir seul.e, aussi pour se sentir représenter, pour aussi prendre confiance en soi et assumer pleinement leur identité de genre et ou orientation sexuelle..ce n’est pas nombriliste, c’est militant, le « je »devient politique et c’est magnifique. Le fait de visibiliser cette communauté c’est une forme de solidarité. Je conçois que se sont des questionnements et des concepts que beaucoup ignores et qui n’intéressent pas mais pour beaucoup cette démarche est vraiment porteuse d’espoir et précieuse . La culture et les médias permettent de visibiliser toute une communauté de personnes pour plus d’égalité et de tolérance.donc s’il vous plait, prenez le temps d’écouter entre les lignes et respecter ces personnes. Prenez le temps aussi de vous renseigner sur ces sujets avant de juger superficiellement 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous