«La Marseillaise» sifflée: l'échec des politiques

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une partie du public du Stade de France venu assister, mardi 14 octobre, au match de football (amical) France-Tunisie (3-1) a sifflé La Marseillaise suffisamment fort pour que le premier ministre François Fillon entonne, dès le lendemain, un sévère «Aux armes citoyens!», réclamant l’interruption des rencontres «quand les hymnes nationaux, quels qu’ils soient, sont sifflés». Dans la foulée, le personnel politique (membres du gouvernement, parlementaires de tous bords) et les instances sportives (Fédération française de football) se sont lancés dans une surenchère aussi déraisonnable que consternante.