Dossier : Le mariage pour tous Analyse

Budget et mariage pour tous: les députés PS se réveillent

On attendait cette majorité pléthorique plutôt passive. Elle donne au contraire quelques premiers signes de vivacité, même s'ils sont parfois contradictoires. Ce mardi débute le premier vote du budget. Dans le même temps, une partie du groupe entend muscler la future loi sur le mariage et l'adoption pour tous. L'occasion de nouvelles passes d'armes entre le gouvernement et sa majorité.

Mathieu Magnaudeix et Stéphane Alliès

16 octobre 2012 à 12h57

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Les premiers mois, les députés n'ont rien dit. Il y a eu le (très bref) enthousiasme de la victoire après dix ans dans l'opposition, l'installation, et pour beaucoup la découverte des arcanes de l'Assemblée nationale. Il y avait surtout la volonté de ne rien faire qui puisse nuire à l'action du gouvernement. Le « collectif budgétaire » de juillet a été l'occasion de mettre en pièces certaines mesures fiscales héritées de l'époque Sarkozy (lire ici), même si la suppression d'une partie des avantages fiscaux liés aux heures supplémentaires a été très mal « vendue ». Puis ce fut la longue et pénible séquence du traité budgétaire européen, dominée par les injonctions paradoxales d'un pouvoir souhaitant éviter le « bug fondateur » au Parlement, et qui, pour ce faire, a alterné coups de trique et cajoleries envers sa majorité. Pour un résultat nul ou à peu près, puisque ceux qui avaient l'intention de voter contre en août... ont voté contre début octobre (lire ici) « On s'y est pris comme des manches », résume un député proche de Jean-Marc Ayrault. 

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Parti pris
par Ellen Salvi
International — Article
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
France — Reportage
par Sheerazad Chekaik-Chaila
International — Enquête
par Justine Brabant et Sonia Rolley (RFI)
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Médias — Enquête
Vincent Bolloré lorgne « Le Figaro »
Après avoir conquis Canal+, CNews, Europe 1, « Paris Match » ou encore « Le Journal du dimanche », Vincent Bolloré a engagé, d’après nos informations, des négociations pour prendre le contrôle du « Figaro ». Au risque de relancer les polémiques sur la concentration des médias au profit des puissances d’argent.
par Laurent Mauduit
Droite — Enquête
Guillaume Peltier met l’argent public au service de sa petite entreprise politique
Le député Guillaume Peltier, figure des Républicains qui flirte avec l’extrême droite, a organisé tout un système pour servir son destin personnel, qu’il imagine présidentiel. Mais d'après notre enquête, son projet se construit avec des moyens publics. Et certains de ses plus grands donateurs obtiennent des avantages douteux.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Dossier. Violences sexuelles : la justice en question — Enquête
Le Conseil d’État secoué par plusieurs affaires de violences sexuelles
L’institution a été confrontée à un magistrat accusé de propos et gestes déplacés. Elle doit se défendre d’avoir manqué à ses obligations d’employeur dans un autre cas, et promet un vaste plan de formation.
par Lénaïg Bredoux
Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français — Entretien
Nouvelle-Calédonie : « Une volonté de l’État de pousser à la violence »
Alors que l’État vient de confirmer la date du 12 décembre pour la tenue du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, dont les indépendantistes avaient demandé le report en raison de la situation sanitaire, entretien avec Laurie Humuni, membre du bureau politique du FLNKS.
par Joseph Confavreux

Nos émissions