Le gouvernement s’est pris les pieds dans la baisse de la taxe d’habitation

Par

Le gouvernement comptait beaucoup sur la première exonération de la taxe d’habitation pour redorer son blason. Mais la polémique qu’il a récoltée montre qu’il a perdu toute crédibilité sur le pouvoir d’achat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Encore une fois, le gouvernement s’est pris les pieds dans ses promesses. Après le fiasco lié à la baisse en deux temps des cotisations salariales, en janvier et octobre, l’exécutif comptait beaucoup sur ce mois d’octobre et la baisse de la taxe d’habitation pour redorer son blason de défenseur du pouvoir d’achat. Mais là encore, il s’est retrouvé pris dans une polémique. Car certains contribuables ont eu la surprise de voir que la promesse gouvernementale ne s’était pas traduite dans la réalité de leur avis d’imposition.