Un ministre franco-allemand: Sarkozy le veut, Lang est candidat, Lellouche l'exclut et Merkel boude

Par

Un ministre franco-allemand ! Nicolas Sarkozy veut du grand et du symbolique pour recoller les morceaux de la relation franco-allemande. Depuis des mois, l'ancien ministre de la culture Jack Lang est candidat officieux à la fonction. Mais à Berlin, Angela Merkel n'est pas emballée. Interrogé par Mediapart, le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Pierre Lellouche met en avant des «problèmes juridiques et constitutionnels» et estime qu'il y a «des choses plus lourdes à faire». Il ne veut pas plus entendre parler de Jack Lang. La trouvaille présidentielle a du plomb dans l'aile...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'idée a germé dans la tête de Nicolas Sarkozy il y a plusieurs mois : pourquoi pas un ministre franco-allemand pour renouer des liens distendus avec l'ami d'outre-Rhin? Et pourquoi pas confier ce poste à un éléphant du PS, histoire de poursuivre l'ouverture? L'ancien ministre de la culture socialiste Jack Lang rêve d'incarner le rôle. En août dernier, ce pilier de la Mitterrandie a pris ses quartiers d'été à Berlin, suivi des cours d'allemand au Goethe-Institut de la capitale allemande.