Manoeuvres et réflexions à six mois des européennes

Par
Les partis français se mettent lentement en ordre de marche pour les élections européennes de mai 2019 via la recherche de candidats et l'élaboration d'un programme susceptible de toucher une opinion tentée, comme ailleurs, par le nationalisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Les partis français se mettent lentement en ordre de marche pour les élections européennes de mai 2019 via la recherche de candidats et l'élaboration d'un programme susceptible de toucher une opinion tentée, comme ailleurs, par le nationalisme.