L’occupation de facs dans le code pénal: «La réplique sera à la hauteur de l’attaque»

Par

Le projet de loi de programmation de la recherche, qui doit être voté définitivement mardi par les députés, crée un délit d’intrusion dans les universités, mesure qui suscite la protestation d’organisations étudiantes comme d’enseignants-chercheurs. Une manifestation est prévue mardi après-midi devant la Sorbonne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Finies les nuits d’occupation d’universités avec sac de couchage dans les amphithéâtres et autres assemblées générales réunissant des étudiants de différentes universités. C’est ce que craint une partie du monde universitaire, en tout cas.