Sarkozysme judiciaire: les magistrats en ont ras-le-bol

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De manière inédite, ce «front commun» des magistrats se situe sur un terrain ouvertement politique. Ce rassemblement de leurs principaux syndicats et organisations professionnelles s'est constitué pour refuser la politique judiciaire conduite par Nicolas Sarkozy. Leurs représentants dénoncent «les attaques contre l'indépendance de la justice» et «une opération de démantèlement de l'institution judiciaire». Sortant de leur traditionnelle réserve, ils en appellent à l'opinion publique pour éviter leur mise sous tutelle du pouvoir exécutif.