«Gilets jaunes»: la majorité croit voir le bout du tunnel

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« À force de rester sur les ronds-points, on tourne en rond. On ne peut pas durablement paralyser le pays. Le temps du dialogue est venu. » Après une journée de mobilisation des « gilets jaunes » marquée par une fort fléchissement de la participation ce samedi, Richard Ferrand a voulu, dimanche 16 décembre, siffler la fin de la récréation.