«Charte» des imams: un programme très politique dicté de l’Intérieur

Par Lou Syrah

Voulue par Emmanuel Macron, cette « charte » doit être présentée à Gérald Darmanin dans une semaine. Élaborée en secret avec le Conseil français du culte musulman (CFCM), elle colle tellement aux objectifs politiques de l’exécutif qu’elle gêne des imams l’ayant consultée. Mediapart s’est procuré une version discutée le 15 décembre, qui affirme que le « racisme d’État » n’existe pas en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Interdiction d’utiliser l’expression « islamophobie d’État », interdiction de tenir des propos politiques dans un lieu de culte, etc. Ce devait être une « charte des valeurs » pour encadrer la profession d’imam, c’est devenu un guide de prêt-à-penser à destination de tous les musulmans de France, d’après une version toute récente consultée par Mediapart.