A Europe 1, un syndicaliste condamné pour harcèlement revient et crée le malaise

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En l’espace de 24 heures électriques, Europe 1 vient sans doute de vivre son moment #MeToo. Un épisode qui aurait dû être porté à un très haut degré d’incandescence ce mercredi 16 décembre. Il était prévu qu’aux alentours de 9 h 30, se présente à l’accueil de la radio du groupe Lagardère Kamel A., ancien responsable des jeux de la radio et emblématique représentant du personnel, élu depuis 2013 sous les couleurs de la CFTC. Il avait rendez-vous avec la direction en vue de sa réintégration dans l’entreprise, malgré une condamnation récente pour harcèlement moral et harcèlement sexuel, dont il a fait appel.