La commission d'autorisation du médicament: 30 membres, 28 liés à des labos!

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au cœur de la chaîne française du médicament, se trouve la commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM). A lire le rapport de l'Igas sur le Mediator, ce cœur ne fonctionne pas. Il est certes mal alimenté, par des expertises biaisées. Mais son indépendance propre est également en cause alors que cette commission a la lourde tâche de proposer qu'un médicament soit autorisé, puis, en cas d'alerte, qu'il soit retiré du marché.