Mis en examen, le procureur Courroye s'accroche

Par

Poursuivi pour avoir fait espionner les téléphones de journalistes, le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, se défend. L'avocat du Monde, pour sa part, demande un procès public pour garantir la liberté de la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est à la fois une mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy, et un séisme pour le monde judiciaire. Le procureur de la République de Nanterre, Philippe Courroye, réputé proche du président de la République, a été mis en examen mardi 17 janvier pour avoir fait espionner des journalistes en marge de l’affaire Bettencourt.