Football et paradis fiscaux: Gérard Lopez, repreneur du Losc et roi de l’intox

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’a que la « transparence » à la bouche. C’est pourtant l’un des hommes d’affaires les plus opaques qui soit. Gérard Lopez, repreneur annoncé du Losc, a tenté, lundi, de démentir l’enquête de Mediapart, Mediacités (ici et ) et France 3 Nord-Pas-de-Calais (ici et ), qui révélait notamment que l’homme d’affaires allait racheter le club de foot de Lille via une société offshore immatriculée aux îles Vierges britanniques. « Le Losc n’a aucunement été racheté par une société domiciliée aux îles Vierges britanniques », a-t-il affirmé dans un communiqué.