A l’Assemblée, les gauches dessinent une autre politique face à la crise

Par

Nationalisations, réquisitions, ISF, aides aux plus fragiles… Socialistes, communistes et Insoumis n’ont pas vraiment cessé, depuis un mois, de déposer des propositions de loi. Que disent-elles de la sortie de crise imaginée par les gauches ? Alors que les députés entament vendredi l’examen du projet de loi de finances rectificative, Mediapart passe ce travail au crible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La politique se fait au Parlement, dit-on. Pourtant, cette période de confinement à l’Assemblée nationale a fait disparaître les controverses de bancs, les petites phrases dans l’hémicycle et les batailles d’amendements en commission. La mise en place de la visioconférence neutralise les échanges et polit les propos. Les questions au gouvernement, avec seulement un représentant par groupe, donnent à voir une Assemblée vidée de ses débats.