Une avocate expulsée «manu militari» d’une salle d'audience

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire suscite une forte indignation. L’Ordre des avocats de Paris et l’Association des avocats pénalistes vont saisir sans délai le président du tribunal de grande instance de Paris, Jean-Michel Hayat. Jeudi, une avocate en robe a été expulsée manu militari d’une salle d’audience du tribunal d’instance de Paris par une demi-douzaine de policiers, selon des informations obtenues par Mediapart.