Salubres réflexions sur l'héroïsme en politique

Par
Dans Mourir pour des idées, La vie posthume d'Alphonse Baudin, Biographie, l'historien Alain Garrigou retrace la vie du député assassiné au lendemain du coup d'Etat de Napoléon III. Mais le livre est aussi une réflexion sur l'héroïsme en politique et l'état de notre démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Je dois ici en faire la confession: si le livre d'Alain Garrigou Mourir pour des idées – La vie posthume d'Alphonse Baudin – Biographie (éd. Les Belles Lettres) m'a passionné, c'est pour une triple raison: parce qu'il est consacré à l'une des grandes figures de notre République, le député de Nantua Alphonse Baudin (1811-1851), assassiné par la troupe, le 3 décembre 1851, au lendemain du coup d'Etat de Louis Napoléon Bonaparte, et dont Victor Hugo, dans Histoire d'un crime a raconté les derniers instants; ensuite parce que cette histoire me touche pour des raisons personnelles dont je voudrais ici m'expliquer; enfin parce qu'il invite à une réflexion sur la politique et la démocratie qui m'apparaît d'actualité.