Huit défaites pour le PS, zéro remise en cause

Par

Au lendemain de la huitième législative partielle perdue depuis l’élection de Hollande, on ne peut qu’être admiratif face au talent indéniable des socialistes à regarder ailleurs quand la maison brûle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En d’autres temps, certains parlaient de « chef-d’œuvre masochiste », avec la même morgue qui sied si bien aux tenants du cercle de la raison et de la responsabilité, face au désamour d’un peuple de gauche qu’ils ne comprennent plus. Au lendemain de la huitième législative partielle perdue depuis l’élection de François Hollande à l’Élysée, on ne peut qu’être admiratif devant le talent indéniable des socialistes à regarder ailleurs quand la maison brûle.