«A l’air libre»: l’affaire Vassal à Marseille, les domestiques pendant et après le confinement

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Bon, c'est vrai, y sont nuls à faire la queue pour une PS4. Mais les gazer pour ça, c'est peut être un peu disproportionné. Juste une claque, ça suffirait, non?

(C'est du 2e degré).

Il y a 50 ans, on parlait couramment en France de nègres et de domestiques. Aujourd’hui, quiconque parlerait de nègres serait fustigé -à bon droit- comme raciste.

En revanche, cela ne dérange absolument pas Mediapart de parler, non d’employés de maison, mais de domestiques.

C’est dire la considération dans laquelle ils sont tenus ici. D’ailleurs est-ce que Mediapart en inviterait pour parler ? Non, bien entendu. Mediapart préfère inviter deux sociologues...

Terrible police, de plus en plus inquiétant (c'est devenu leur but):
" Ça: Chapitre 3 ": Il SONT de retour!
Bientôt la Schmitt Pride?

juste un petit mot sur les liens. Peut-être faudrait-il ajouter "payants" pour éviter aux pauvres d'aller se casser le nez ?

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous