Policiers de Rouen et groupe WhatsApp raciste: les enquêtes s’accélèrent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les révélations de Mediapart et ARTE Radio, le 4 juin, sur six policiers de Rouen ayant échangé des dizaines de messages racistes, antisémites, sexistes et homophobes dans un groupe WhatsApp privé découvert fin 2019, l’enquête judiciaire progresse tandis que la procédure disciplinaire touche à sa fin.