Usul. La Nupes est-elle d’extrême gauche ? 

Par Usul et Ostpolitik
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 17/06/2022 15:29
  • Par

Je suis le premier à me plaindre du retard !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

   

La bonne question : Y-a-t-il un parti de gauche dans la nupes ?

Entre des socialistes désespérés, des écolos bobos complètement paumés et la conosphère melenchoniene qui a assuré le grand bond en avant de Le Pen au second tour des présidentielles c'est la question la plus légitime que l'on puisse poser à propos d'un accord heureusement uniquement technique.

Une autre question se pose : le PC... F est-il de gauche... idéologiquement parlant ? L'excellente campagne de l'excellent candidat Roussel laisse le doute planer... faut-il sacrifier le marxisme, ou, et cela revient au même, ne pas le revisiter, pour le plat de lentilles d'une représentation institutionnelle au côté de "partenaires" sans substance ni convictions et dotés d'une sensibilité de gauche plus qu'effilochée ?

Le marxisme serait-il devenu une maladie si honteuse, même au sein du PC... F, pour avoir à supporter la vacuité de foireuses formations à l'utilité et a l'efficacité politique disons... non démontrée ?

Quoiqu'il en soit à gauche... le slogan est et demeure : TOUT !... SAUF MELENCHON...

   

    

     

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Petite analyse de bobo, dans ma circo extrême droite ou extrême droite, micron ou la blonde, le choix est fait avec une pince à linge, l'original pour ne pas donner les pleins pouvoirs au déglingueur des services publiques.

Bonne journée à vous

C'est un juste de retour de bâton.
Quand on baptise des bouffons parlementaires décravatés, "insoumis", on ouvre la porte au délire.

Zemmourien?

Et Stalinien en plus.
Ca devait manquer à la collection.

Zemmourroïde 

Ruffin ce mec superieurement estimable? C'est toi qui délire plûtot . 

Donc tout ça c'est parce qu'un groupe s'est nommé insoumis? Waouh, quelle belle analyse politique. On en reste sans voix.

Mais non,tout de suite, comme le disait Brel la bêtise suffit amplement...

Commentaire quelque peu délirant, non ? La provocation, prem's !

». V «   COMME    «  VUPES «  

Difficile dilemme entre renforcer une majorité, ou porter deux trois fachos qui n’auront qu’un rôle de figurant…

Dans ces conditions, j’aurai aussi probablement voté blanc. Je me suis juré de ne jamais mettre de bulletin extrême droite dans l’urne, quoi qu’il arrive. Toutefois, je ne juge pas ceux qui le font à contrecœur, et je respecte leur choix, tant qu’il s’agit d’un pur calcul électoral sans partage des idées.

Si encore LREM n’avait pas cette indécence de mettre la gauche et l’extrême droite dos à dos, le choix serait sans doute plus facile. La cohabitation va être difficile.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Qu’est-ce que vous racontez comme bêtise ?
Seriez-vous la police chargée de faire taire le citoyen lambda ?
je vous espère pas de gauche, sinon vous me semblez manquer de compréhension envers la population ordinaire de ce pays.

Dans mon propos il s’agit de sinon pointer, discuter les positionnements de la droite classique en perdition qui préfère malgré tout faire des œillades à ses extrêmes que de solliciter le camp d’en face pour sa sauvegarde.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Et... cépafo.

Alors, heureux d’avoir fait barrage à la présidentielle ?

Oui. Ce n’est pas parce que c’est gens nous en mettent plein la gueule, qu’il faut douter que l’extrême droite c’est bien pire.

ce n’est pas pour eux que l’on vote contre l’extrême droite mais pour nous.

Ce point précis du débat, relancé ici par le sous-commandant, est très délicat : nous pourrions envisager de "faire de la tactique" (avec les beurk plus ou moins fâchés), mais ne pouvons pas ignorer que jamais le fameux "rejet d'une autre projet" n'est correctement traduit et présenté comme tel par les médias : pour eux (donc les esprits), le gagnant prend tout. Le rejet du Rhaine au second tour des présidentielles ? Un détail, finalement une adhésion (même si c'est faux bien sûr)... au superbe plan de transformation de la France de la chose.

Discuté avec des proches et un peu ici il y a deux mois, cette question "tactique" d'une alliance anti-néolibérale me semble très risquée : pile on perd, face ils gagnent. Toujours :-/
 

Vote blanc

Oui, mais on parle de « faire barrage » ici.

Vous ne voyez toujours pas que tant que vous serez déterminé à « faire barrage », vous vous retrouverez à arbitrer un duel doite dure contre extrême droite

Si la question se résume à "faire barrage" de façon purement protestataire effectivement ce genre de comportement est  grevé d'impuissance politique. Mais ce n'est pas du tout le cas si ça s'inscrit dans une stratégie globale de lutte contre le fascisme qui vient ! Il suffit de constater les convergences qui se dessinent entre le rhaine et les macronistes.

Bravo Madame Agnès

smile

C'est bien, mais il est mort quand je suis né, on peut lui foutre la paix?

macron, le specialiste de la manipulation.

Mélenchon!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Elle Je vais être trop content quand elle va perdre. 

Mais "la magicienne de l'industrie" ne se présente pas, elle...
Elle pourra nous reservir 5 ans ses mémorables "ouin"...

ne pas oublier les "magiqu.. heuuwu" qui sont aussi tres bien

HOOOO ! Usul et Ostpolitik...pouvez-vous réaliser un court métrage humoristique qui mettrait en scène tous ces clowns politiques avec un brun d'humour comme vous seuls avez le secret. Je suis persuadé du succès mais surtout de l'intérêt général d'un tel documentaire qui mettrait l'accent sur ce vacarme politique...sérieux les français ont besoin d'y voir plus clairs, toutes ces magouilles ont embrouillé les électeurs, il est temps d'éclaircir la position de chaque parti politique et d'arrêter de patauger dans cette mélasse incompréhensible...merci...   

Si les français, comme vous dites, n’y voient pas clairs à ce stade, c’est peine perdue d’ici dimanche.

Je parlais des génération à venir...remettre de l'ordre dans ce brouhaha peut raviver cette passion perdue pour la politique. C'est en expliquant les choses qu'on réussi à convaincre...

Moi j'en veux particulierement a Hamon! On a perdu cinq ans avec ce connard! 

bonjour  youssefm250,

Pour le "brun d'humour", c'était à voir dans la vidéo quinzomadaire précédente de nos chevaliers Atréides :

https://www.mediapart.fr/journal/france/300522/usul-legislatives-pourquoi-les-candidats-rn-sont-ils-si-nuls?at_medium=custom3&at_campaign=67

bon Vote

Merci super...!

  • Nouveau
  • 17/06/2022 18:14
  • Par

Quel question stupide dans ce titre ! C’est ça le journalisme ? Arrêtez avec la propagande d’extrême-droite macroniste !

J’espère que c’est de l’humour… Vous aurait-il échappé que ce titre était de la pure ironie ?

C'est un titre maladroit, voir malagauche! Mais ce n'est pas grave! La nupes fait peur à l'ensemble!!sic

"On va faire barrage parceque nous on est les vrais républicains"
Pendant que la gauche fait barrage dans ses congrès, les antifas prennent les armes avec le peuple. Puis les républicains, après avoir insulté les antifas, puis en pleine lutte antifasciste, sabotent le pouvoir populaire: La république, pour la gauche comme pour la droite, ne saurait être une démocratie!
Et le fascisme, grâce aux républicains, arrive plus facilement.

Italie 20's, Espagne 30's, ...

Excellent comme toujours VV

Anarchisme, anarchie ? Quelle signification ?

Sans douyte la seule idée politique réellement pacifique de cette époque.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 18/06/2022 00:24
  • Par

Top votre résumé vidéo les gars. 

Vivement la prochaine !

En même temps il y avait de la matière LREM à exploiter :-D

Qu'est ce qu'il imite bien Mélenchon quand même j'en reviens pas! 

  • Nouveau
  • 18/06/2022 14:50
  • Par

Vidéo indisponible Vidéo indisponible

Alors là, je me révolte. Déjà le passage d'une émission hebdomadaire à une bimensuelle a été un choc pour mes zygomatiques, en plus on change de jour. Une parution d'Usul un vendredi ! c'est n'importe quoi, j'en perds tous mes repères temporels.

Mais le pire, c'est qu'on ne peut plus la voir le samedi. Déprime intersidérale.

C'est l'anarchie, ou bien ? wink laughing

Bravo et merci!!!

Ça fait du bien.

Ps : Et sinon, avec Pauline Graule, bonne ambiance?

  • Nouveau
  • 18/06/2022 20:56
  • Par

Quand une bourge comme Peillon dit elle-même aux autres bourges qu’il n’y a pas lieu d’avoir peur de l’alliance électorale NUPES, la réponse à la question d’Usul est claire.

Comment osent ils resservir les vieilles ficelles de chaos et de l'anarchie si la gauche "passe"? Les électeurs de droite (LREM compris) sont-ils donc si bêtes? Ou sont ils méprisés à ce point par leurs propres leaders?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Bah, il ne faut pas s'illusionner non plus sur la gauche, pour laquelle le pouvoir populaire serait pareillement "le chaos et l'anarchie", donc à être contrôlé par la gauche...
La gauche veut bien des gilets jaunes, mais comme idiots utiles, puis qu'ils retournent à la niche.
Ne pas confondre république et démocratie, qui sont plutôt antinomiques; ainsi les GJ avaient réécrit la constitution française, en faisant d'abord une démocratie et non une république, et cela fait peur à la bourgeoisie, la droite comme la gauche (gauche revendiquée, la petite bourgeoisie).
(Et je parle bien d'une vraie démocratie, et non d'une aristocratie phallo-raciste genre Athènes, ou sudistes US d'ailleurs paradoxalement l'origine "démocrate" de la gauche américaine...)

La gauche veut bien des gilets jaunes, mais comme idiots utiles, puis qu'ils retournent à la niche.

Il n'existe pas "une gauche ", mais "des gauches" : des gauches "de gestion " ou des gauches "de rupture", des gauches bourgeoises, des gauches communistes, des gauches républicaines, des gauches anticoloniale, des gauches antiracistes,  des gauches féministes 

C'est d'ailleurs pour cela que l'union de la gauche est si difficile et ne dure jamais longtemps ...

Pour l'union actuelle, celle ci est uniquement électorale . Nous verrons bien sa solidité dès ce soir...

Normalement il existe une seule gauche, et elle est définie par la droite.
Mais depuis que la petite bourgeoisie revendique ce terme, il est devenu une confusion entretenue autant par la droite que par la gauche (celle-ci, revendiquée, et ainsi par relativité collaborant donc avec la droite).

la petite bourgeoisie revendique ce terme

La gauche est une réalité organisée par la petite bourgoisie. Historiquement, le parti de la "gauche", c'était le "parti radical" parti "petit bourgeois" s'il en est.

Oui, mais le pouvoir royal, la droite catholique étant le bon, ce qui s'y opposait, telles les jacqueries, était donc la gauche, le mal, avant d'être un parti.
C'est en ça que c'est la droite, autoproclamée, qui définie ce qu'est la gauche.
Et donc ensuite dans le parlement les royalistes se sont assis en premier tout à droite.

Le peuple révolté refusait ou se moquait de l'insulte, l'étiquette de gauche, et c'est la bourgeoisie qui l'a acceptée puis la petite qui l'a en plus revendiquée, pour se faire croire peuple et le contrôler dans sa république, afin de faire passer la pilule que ce ne soit pas une démocratie.
Et ça marche encore très bien, ce lavage de cerveaux. La bourgeoisie est si confiante dans la réussite de sa propagande, et d'avoir bien ferré le peuple dans son système, qu'elle laisse Macron faire des piques étonnantes dedans, en revenant presque vers le cynisme du XIXe.

Le terme de "droite" et de "gauche" n'ont de sens que dans le cadre d'une république parlementaire. Beaucoup ont critiqué la "république bourgeoise", mais peu ont réussi à mobiliser le peuple dans ce combat... Et en France la dernière révolution remonte à plus de 150 ans...

Voilà, pour les démocrates, qui donc sont contre le pouvoir d'un parlement, ça n'a aucun sens, ou du moins ils ne s'y reconnaissent pas.

 pour les démocrates, qui donc sont contre le pouvoir d'un parlement, ça n'a aucun sens

Les socialistes ("marxistes révolutionnaires") opposent à la "démocratie bourgeoise" parlementaire la "démocratie directe" basée sur des conseils ouvriers et l'intervention du peuple dans les taches "habituellement dévolue aux forces spéciales de la boureoisie".

Mais ce n'est que de l'opportunisme: Ils veulent le pouvoir, et quand ils l'ont ils reconstruisent le parlement bourgeois, comme les bolcheviks en subvertissant les soviets, ce qu'avaient dénoncé immédiatement les anars russes, le maquillage "soviétique" d'un pouvoir bourgeois classique reconstruit. Même Trotski reconnaissait la supercherie de Lénine et y a participé, ce vocabulaire maquillé, sauf que ça ne le gênait pas comme c'était son nouveau parti qui prenait ainsi le pouvoir. Ça ne le gênera que quand ça sera Staline, moins bienveillant à la place de Lénine.

ils reconstruisent le parlement bourgeois, comme les bolcheviks en subvertissant les soviets

C'est un gros mensonge ! Les soviets n'ont pas été "subverti" par les bolcheviks. Et ceux ceux-ci étaient largement majoritaires dans les soviets, contrairement aux anarchistes qui n'en étaient qu'une forme d'appoint,  quand ils ne se ralliaient pas à la contre-révolution 

"les bolcheviks étaient largement majoritaires dans les soviets"
Évidemment, puisque très vite sous la "révolution" bolchevique, seul ce parti était autorisé par le même parti au pouvoir...

Les bolchevik étaient majoritaires dans les soviets depuis 1905!

Il ne faut pas oublier non plus l'alliance contre nature des anarchistes et des cadets (la droite républicaine de l'époque et des SR (bloc agrairien) par exemple dans la tentative d'assassinat de Lénine (même si Nelly Kaplan était formellement SR) où lors de la tentative d'insurrection de Kronstadt) ou la collaboration entre anarchistes et contre-révolutionnaires est établie 

Lol l'histoire selon les bolcheviks, la réécriture permanente. Le peuple russe sous leur joug avait appris une formule: "Demain, que sera hier?"
"Plus c'est gros, plus ça passe", comme disait Goering votre mentor en histoire?

Les bolchos n'ont été que pendant quelques semaines librement majoritaires qu'en 1917, avant ça la grande majorité dans les soviets était toujours socialiste-révolutionnaire, le parti qui essaiera de buter Lénine. Et c'est normal car Lénine crachait sur les soviets, jusqu'à son complet retournement opportuniste par ses "Thèses d'Avril"
Les anarchistes furent inconséquents car ils y en refusèrent la direction que le peuple leur proposait, ainsi par exemple en 1905 ce fut Trotski le menchevik à la tête de celui de Petrograd, comme l'anar prévu, qui se trouvait trop intello et pas assez ouvrier, avait refusé.

 Au début des soviets, les mencheviks ont étés très momentanément à leur tête,
puis quand le peuple a vu que c'était de la guimauve petite-bourgeoise (celle de la même origine sociale-démocrate que les bolcheviks) et les a jeté, les mencheviks ont arrêté de trouver que les soviets étaient démocratiques et sont retournés à un centralisme plus bolchevik.

Ridicule et comme d'habitude mal informés. La divergence entre mencheviks et bolcheviks portait sur "la nature du parti : parti de "révolutionnaires professionnels" pour les bolcheviks,  "parti large" pour les mencheviks. Ce qui fait que certains militants sont passés de l'un à l'autre (à commencer par Trotsky qui était Menchevik avant de passer au bolchevisme et de devenir président du soviet de Pretograd..)

En 1905, Lénine expliquait à un président de soviet (Saint-Pétersbourg) que « le parti bolchevik ne pouvait sympathiser avec l'institution démodée du système des soviets » (pour Lénine, les pouvoirs locaux étaient de vieux trucs paysans).
En 1905, le parti bolchevik était contre le pouvoir des soviets, alors que les mencheviks voulait les utiliser pour leur accession au pouvoir d’État. Douze ans plus tard, le parti bolchevik se mettra à la tactique des mencheviks, mais contrairement à eux avec succès grâce à l'opportunisme génial de Lénine.

"vieux truc paysan": Lénine était méprisant envers les soviets, car les soldats et ouvriers venaient de la paysannerie, et ramenaient en ville leurs conseils de village (ça ne faisait pas sérieux pour un "révolutionnaire professionnel"). Il avait raison que ces soviets de 1905 n'étaient nouveaux que pour la population des villes, les quelques bourgeois.

Lénine était méprisant envers les soviets, car les soldats et ouvriers venaient de la paysannerie, et ramenaient en ville leurs conseils de village (ça ne faisait pas sérieux pour un "révolutionnaire professionnel").

Vous montrez plus vos fantasmes que ceux de Lénine qui n'avaient rien de méprisant à l'égard des paysans contrairement aux anarchistes...

Et donc selon vous, en quoi pour Lénine en 1905 les soviets c'était démodé et non sympathique pour son parti?
Ah, ou alors c'était comme pour les mencheviks: Si le parti n'est pas le préféré des soviets (et il ne l'a été pour les bolchos que très tardivement, mi-1917), donc les soviets c'est forcément pas bien. Il a fallu que soudainement Lénine mente, brosse les soviets qu'il méprise dans le sens du poil, pour que les soviets deviennent bolcheviks.

Sauf que la  déclaration de Lénine déclarant que "les soviets sont démodés" est une pure imposture de votre part 

C'est ballot parce qu'on peut très facilement lire ce que Lénine a écrit sur la question et c'est exactement l'inverse de vos mensonges 

https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1905/11/vil19051117.htm

Vu que Lénine n'a pas arrêté de changer d'avis, on peut trouver tout et son contraire chez lui, c'est la Bible, les marxistes en retiennent ou interprètent ce qui les arrange. Il accusait les autres d'opportunisme petit-bourgeois, c'était pour cacher le sien propre. De toute façon on voit le résultat du léninisme, comme avait prévu Trotski en 1905 (copiant en ça l'accusation de Bakounine envers Marx 30 ans plus tôt): après la concentration léniniste du pouvoir dans le Parti (et non les soviets!), puis dans son Bureau, puis dans son Secrétaire, on a le stalinisme.
Et Staline peut dire merci aux nazis de lui avoir repousser le peuple russe (haïssant le bolchevisme et qui avait accueilli d'abord les allemands en sauveurs), vers lui.

Votre lien ne déments pas: Lénine veut transformer les soviets en "gouvernement révolutionnaire provisoire", et si on mixe avec le congrès Social-Démocrate de 1907 (Londres, mai-juin) où les bolcheviques étaient majoritaire, il s'agit en fait de la forme parlementaire classique (les représentants comme nouvelle bourgeoisie), et non du pouvoir des soviets:
le parti bolchevique a transformé (volé) la révolution populaire en révolution bourgeoise (comme la bourgeoisie jacobine, Robespierre, lors de la révolution française, a protégé la technocratie bourgeoise provenant de la monarchie, contre le pouvoir du peuple).

Vous racontez vraiment n'importe quoi ! C'est d'autant plus stupide que le lecteur ou la lectrice peut aller lire le lien que je propose et constater que Lénine dit exactement l'inverse de ce que vous prétendez.  Bref vous mentiez d'une façon totalement stupide !

Touchant le fond, vous continuez à creuser Bientôt on va entendre parler Chinois....

Excellente question !

La NUPES n'est pas d'extrême gauche, elle est simplement de Gauche n'en déplaise à certains.es, de cette Gauche qu'à oublié le PS pendant des années, et devenu ventre mou de centre droit, ou de droite tout court. Il suffit d'entendre et d'écouter les arguties fallacieuses de la baronnie et de cette droite ensemble ! qui prend peur de ne pas avoir de majorité à l'Assemblée Nationale, et prête à tous les coups bas, hystérisant le débat.

Comme dit lors d'un témoignage dans le fil d'actualité du journal Le Monde ce matin, par un électeur et résumant bien les choses : "   Avec la Nupes, la gauche se retrouve enfin comme elle l’a déjà fait dans l’histoire. Que l’on ne me dise pas que cette union est antirépublicaine et d’extrême gauche ! »

Il suffit de réécouter sur France Culture cette fois dans l'émission "Les Matins" mardi dernier 14/06/22, où étaient invités Gilles Candar et Vincent Peillon ; Vincent Peillon pour ce dernier était très clair et reconnaissait en Jean Luc Mélenchon un homme de Gauche avec des convictions qui avait quitté le PS, car ce parti n'incarnait plus les valeurs de Gauche.

Pour l'ex LERM, désormais ensemble !, bientôt Renaissance, résolument de droite, la "bonne gauche", c'est celle qui lui cire les pompes, comme les tristes Le Drian, Castaner,Valls, et Ferrand qui n'est pas sûr de garder le perchoir.

Chez ensemble !, on perd de sa superbe, et prompte à diaboliser, quitte à caricaturer.

"Les Charlots" à l'Assemblée, cacophonie et foutoir sans nom

la video de propagande !

C'est consternant 

Je connaissais pas vos vidéos et je suis bien content d'avoir cliqué : très bien argumenté tout en faisant rigoler, je n'ai qu'un mot, bravo!

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous