Pourquoi Martine Aubry a choisi de taper sur les doigts de Manuel Valls

Par
En rappelant le député et maire d'Evry à l'ordre, la première secrétaire du PS a voulu montrer qu'elle était capable de taper du poing sur la table. Et cela alors que les critiques et les impatiences internes à l'égard de sa gestion fusent de toutes parts. Si elle prend le risque de raviver les clivages du congrès de Reims, la maire de Lille mise sur une rupture avec l'ère François Hollande et sur la volonté des militants de surmonter les querelles intestines (photo: Martine Aubry au congrès de Reims).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la remise au travail, le rappel à l'ordre. Alors que les vacances se préparaient doucement rue de Solférino, Martine Aubry a sorti le PS de sa torpeur estivale, ce qu'elle n'avait pas franchement réussi à faire avec l'annonce de son calendrier de travail et le séminaire de travail de Marcoussis. En rendant public le courrier qu'elle a envoyé au député et maire d'Evry Manuel Valls (lire le texte intégral en cliquant ici), la première secrétaire semble en avoir fini avec le temps de la réunification du parti.