Encadrement des loyers : un épais brouillard entoure le décret

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Marc Ayrault l’a assuré lors de son discours de politique générale : son « gouvernement ne sacrifiera pas le pouvoir d’achat des Français ». Mais austérité oblige, les leviers permettant d'améliorer les revenus ou de réduire les dépenses obligées des ménages sont faibles. Le « coup de pouce » au Smic, équivalent à 6 euros par mois, ou la hausse rétroactive des prix du gaz montrent la difficulté d'enrayer le recul annoncé du pouvoir d’achat (-0,6 % en 2012 selon les derniers chiffres de l’Insee, soit la plus forte baisse enregistrée depuis 28 ans).