Les syndicats sur leurs gardes face à la "séquence" sociale de Macron

Par
Emmanuel Macron a souhaité mardi ouvrir une "autre séquence" sociale après un an de réformes à marche forcée accompagnées par une forte contestation, une volonté de dialogue saluée par les syndicats, qui restent néanmoins sur leurs gardes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a souhaité mardi ouvrir une "autre séquence" sociale après un an de réformes à marche forcée accompagnées par une forte contestation, une volonté de dialogue saluée par les syndicats, qui restent néanmoins sur leurs gardes.