Police

Taser : Loïc Louise est mort après un tir de 17 secondes

La procureur d’Orléans avait ouvert le 7 août 2014 une information judiciaire contre X... pour homicide involontaire pour éclaircir les circonstances du décès d'un étudiant, le 3 novembre 2013 à La Ferté-Saint-Aubin (Loiret), mort d'asphyxie et d'arrêt cardiaque.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La procureur d’Orléans, Yolande Fromenteau-Renzi, a ouvert le 7 août 2014 une information judiciaire contre X... pour homicide involontaire suite au décès de Loïc Louise. Cet étudiant de 21 ans est mort le 3 novembre 2013 à La Ferté-Saint-Aubin (Loiret) après avoir reçu une décharge électrique tirée par un gendarme. Selon les conclusions de l’enquête préliminaire, confiée à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), ce tir a duré 17 secondes. Le pistolet électrique fonctionne par cycles d’une durée de cinq secondes : tant que l’utilisateur maintient son doigt appuyé, les cycles s’enchaînent. Ce qui signifie donc que Loïc Louise a reçu un tir prolongé. « Au vu de la réglementation, l’enquête conclut qu’il n’y a pas eu d’usage anormal », assure Yolande Fromenteau-Renzi.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA