Macron exclut une réforme des droits de succession

Par
Emmanuel Macron "exclut formellement" pendant son quinquennat une réforme des droits de succession, une mesure évoquée et défendue vendredi par le délégué général du mouvement présidentiel Christophe Castaner, a-t-on appris lundi dans l'entourage du chef de l'Etat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron "exclut formellement" pendant son quinquennat une réforme des droits de succession, une mesure évoquée et défendue vendredi par le délégué général du mouvement présidentiel Christophe Castaner, a-t-on appris lundi dans l'entourage du chef de l'Etat.