Sondages: l'Elysée lance un appel d'offres pour régulariser sa situation

Par

Sous la pression de la Cour des comptes, l'Elysée régularise son système de commandes de sondages. Jeudi 15 octobre, la présidence s'est décidée à passer un appel d'offres en bonne et due forme, que Mediapart a déniché. En juillet, la juridiction financière avait dénoncé le contrat «exorbitant» passé entre l'Elysée et Patrick Buisson (un proche de Nicolas Sarkozy), sans aucune mise en concurrence préalable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Venant de l'Elysée, ce geste sonne comme un aveu. Jeudi 15 octobre, en toute discrétion, la présidence de la République a publié un appel d'offres au Bulletin officiel des annonces des marchés publics (déniché par Mediapart), afin de recruter les sondeurs qui fourniront Nicolas Sarkozy en «baromètres» et autres enquêtes d'opinion ces 30 prochains mois, de décembre 2009 jusqu'à mai 2012.