Sexisme en politique: notre «MachoScope»

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

paye-ta-shnek-7

C'est si difficile de cliquer sur la rubrique LFI?

Le Révérend Père L'Ancêtre n'y va pas avec le dos de la cuiller...

Pour lui Mélenchon est un Barbarin déguisé!

Hé! Méluche commande une bulle au Pape! Ça mouftera l'imprécateur...

voilà "fouille merde" aveuglé au  point  de ne  pas être en  mesure de cliquer sur l'onglet LFI ... la  prochaine  fois essayez d'être moins encombrant

 

L'Ancêtre est toujours prompt à pécho le commentaire parmi des milliers qui sert son suave discours anti-Mélenchon...

Je ne perdrai pas mon temps à les rechercher, mais je suis sûr que ce parangon de la pureté des idées et des propos a failli lui aussi... A propos d'une représentante de la FI comme il se doit...

Encore une fois, Lancetre cherche à couvrir son  modèle de probité politique le trés réactionnaire Lassale... Ce n'est pas la premiére fois, ni la derniére hélas. Maintenant, conférer à ce charlot (qui est charlie) la moindre importance (ne serais ce qu'en l'insultant) est au dessus de mes forces....

paye-ta-shnek-6

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Quelques bonnes blagues  et réflexions puissantes de ganeshdeux, le copain de Mélenchon, au sujet du viol:

(captures d'écran à partir d'un article de Madmoizelle)

capture-ganeshdeux-viol-redressement-fiscal

capture-ganeshdeux-viol-paroles

capture-ganeshdeux-camille-touchard

capture-melenchon-ganeshdeux-tweet

capture-correa-pape
capture-correa-avortement
capture-correa-avortement-viol
avec-jean-luc-me-lenchon-et-rafael-correa-paris-novembre-2013-225x300

Encore une fois, il n'y a que la vérité qui dérange.

il y a du sexisme partout, dans tous les partis...

Oui.

Et donc, la question est la suivante:

Pourquoi LFI n'apparait-elle pas dans le Machoscope ?

Toujours la même rhétorique stalinienne insoumise : face à des faits, documentés, on répond par l'injure.

Il faut bien reconnaitre que cette pratique "on répond par l'injure" et la même que l’extrême droite emploie pour tenter de disqualifier son interlocuteur. "Pourquoi LFI n'apparait-elle pas dans le Machoscope ?" je me pose aussi la question.

La belle image de "l'humain d'abord" que voici ! 

ganeshdeux, le copain de Mélenchon

Ganeshdeux n'est pas "le copain" de mélenchon, et ses propos ne regardent que lui. Il a consacré "une bédé" à "Mélenchon fait du kung fu" Et comme Mélenchon "attrape tout", il n'allait pas négliger un quidam dont la chaine youtube est suivie par 20 millions de fans.

Mais si il se revendique de quelqu'un ou de quelque chose, ce n'est pas de JLM ni des insoumis, mais de "charlie hebdo" Il est d'ailleurs bien plus facile de trouver des propos machistes chez Charlie que chez jean luc.

Mais bon, lancetre poursuit son combat solitaire. Il croit faire feu de tout bois, et c'est lui qui se fait griller...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous êtes vraiment pénible de spammer comme ça.. donnez votre avis et débattez, mais à quoi bon nous envoyer toutes ces photos ? Faites des billets merde..

D'autant plus que vous ne parlez que de la France insoumise, alors que le machisme est absolument partout.

Vous êtes gravement atteint !

 

 

"Pourquoi LFI n'apparait-elle pas dans le Machoscope ?"

Et en plus vous ne savez pas lire... Emporté par votre haine maladive vous devenez aveugle !

paye-ta-shnek-9

paye-ta-shnek-10

Entièrement d'accord... Les commentaires de LANCETRE finissent par être insupportables!

D'autant que la présentation de ses arguments est systématiquement faite à partir de documents affichés trop larges et donc illisibles car les caractères sont trop grands...

Mais n'est pas là une image de la "parano" de celui qui poste de tels messages????

Et de tous ceux qui usent de la même technique pour étouffer les commentaires des "modestes" qui se servent d'une présentation "normale"?

Complément à l'article décidément très clément au leader de  la FI

Mélenchon récidive en 2007

Femmes: les principaux candidats, sauf Sarkozy et Mélenchon, font assaut de propositions

Lors d'un forum organisé par le magazine Elle dans les locaux de Sciences Po, devant un public d'un demi-millier de personnes, très majoritairement féminin, six candidats ont exposé leurs propositions et leur vision de la place des femmes dans la société.

Les principaux candidats à l'élection présidentielle ont fait jeudi de nombreuses propositions pour encourager l'égalité hommes-femmes, au cours d'un forum organisé par le magazine Elle, sauf Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon, qui ont annulé leur intervention.

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) avait, lui, annulé la veille le duplex qui était prévu avec le forum, ce que le public n'a guère apprécié.

Voir l'ensemble de l'article de 20 Minutes 

 

@ Adrien Scole

Savez pourquoi JLM n'est pas allé à "Elle" ? Il y a peu être un raison ? S'il s'agissait d'une misogynie ou de sexisme, il n'aurait même pas accepté à la base d'y aller.

Ha ha ! Il faut comprendre bien sûr que si Mélenchon n'est pas allé à ce forum, c'est parce qu'il est profondément misogyne cool

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

>. Les femmes au sein de la gauche de la gauche ne me semblent pas victimes de discrimination dans les partis. 

 

EELV c'est à gauche ? Parce que bon les échos venant des femmes ne sont pas roses...

 

Je trouve dommage d'appeler "Machoscope" ce classement des injurieurs sexistes, que par ailleurs je trouve entièrement justifié. Ce que je veux dire, c'est que "macho" a une connotation encore assez positive, bon enfant, pour bien des gens. Décerner un brevet, fut-il négatif, de "machisme" aux injurieurs, me semble insuffisamment stigmatisant. Être macho, c'est un peu con, mais en même temps on en sourit complaisamment, c'est un petit défaut viril, traditionnel, méditerranéen, des mâles dominants qui en ont, etc.

Le "Balance ton porc" est plus offusquant pour les hommes. Donc plus à même, soyons optimiste, de faire réfléchir. Soudain c'est une injure partant des femmes qui équivaut au "salope" qu'elles entendent sur tous les tons depuis des générations.

Je n'ai pas d'idée pour remplacer "machoscope", mais il me semble que ce sur quoi ce classement met le focus est pire et plus grave que du "machisme".

 

Pourtant, "porc" est bien injuste pour ce bel animal, à qui l'on prête tant de tares qui sont strictement humaines. Et je ne suis guère convaincu par l'aspect "bon enfant" du macho.

Personnellement, je trouve en effet machoscope bien approprié. A la limite, dans la veine animalière, on aurait pu parler de chimpanzoscope, car il n'y a guère que notre plus proche cousin pour pratiquer le génocide et le viol à l'état naturel...

Mais sinon, salaudscope, orduroscope ou perversoscope auraient pu faire l'affaire...

On se demande ce que toutes les ministres des droits des femmes qui se sont succédé faisaient .... du tricot sans doute !

Non au féminisme © x Non au féminisme © x

Non au féminisme © x Non au féminisme © x

paye-ta-shnek-1

 © http://payetashnek.tumblr.com/page/273 © http://payetashnek.tumblr.com/page/273

 © http://payetashnek.tumblr.com/page/272 © http://payetashnek.tumblr.com/page/272

 

paye-ta-shnek-4-2

paye-ta-shnek-5-2
 
       

 

 

 

« Oh mad’moiselle oh le ...........  suite sur © http://payetashnek.tumblr.com/page/273 « Oh mad’moiselle oh le ........... suite sur © http://payetashnek.tumblr.com/page/273

 

Ma philosophie me permet de hair n'importe qui, sans reserves tant que je suis juste alors du coup, je tique quand je vois certains exemples :

Celui de Collard ou il parle de l'une des Lepen : j'ai déjà vu des parents mortifiés quasiment paralysés meme quand il s'agit de pécadilles, parce que leur enfant geignait, donc l'avoir selectionné est incohérent, car il dénie le droit de sur-reagir jusqu'a un point ou cela est invalidant, à un sexe mais pas à un autre, c'est ce que sous entend le fait que vous l'ayez selectionné.
Vous avez donc créés deux boites une pour les hommes une pour les femmes, puisque cela conditionne les réactions à quelque chose d'inné et de derminé par le sexe , indépendamment de la culture et de la personne considérée.

Ou alors :

Ben tout dépend de l’intensité d’amour qu’on a pour ses enfants.

Il n'existe pas une seule facon d'aimer, il dit " d' " et non " l' " ce qui me semble correct :

Soit A un amour du type jaloux ou a de fortes intensité on peut aller jusqu'au meurtre
Soit B, un amour possessif ou .....................................on peut aller jusqu'a la sequestration de l'autre.
Soit C, un amour protecteur ou ...................................on peut aller jusqu'a la sequestration de l'autre.
Soit D, un amour protecteur ou ...................................on peut aller jusqu'a commettre un suicide.

Là ce qui ressort, c'est peut etre que vous vous soyez aveuglées car vous ne pouvez pas encadrer ce petit monde, tout comme moi, mais vous etes injuste car vous contestez le droit d'un etre sensible a aimer d'une facon particulière, dans un contexte ou les elements semblent donner tort, sans exprimer de doutes.

C'est a mon sens beaucoup plus grave que du machisme, ca fait un peu XV - XVI siecle : On peut les massacrer, ils n'ont pas d'ame, ou encore, ils n'ont pas mal parcequ'ils sont trop jeunes / idiots et ils marchent / courent / galopent sur 2 / 4 pattes


Deux autres personnes que je deteste (surtout depuis l'extension de la période d'autorisation à chasser des oies, des mignons petit renards et des beaux  blaireaux touffus, de  l'année dernière et des actes de censures accordés a  des fumiers qui opérent sans anesthésie de pauvres petits cochons pour un soucis de rentabilité imbécile, je vais pas tout dénombrer sinon, je vais casser mon clavier de rage) :

Hollande et Royale.


Je trouve celui sur Hollande et Royale, joue sur les mots. Cela n'a évidemment rien à voir : ministre n'est pas un emploi mais une fonction.

Alors là, on a parlé d'emploi fictif, dans l'affaire Fillon et pas de fonctions fictives.

Un beau jour j'ai entendu, que le féminisme arrivera a un de ses buts non pas lorsqu'il y aura des femmes compétentes à des postes clés, mais lorsque des femmes incompétentes y seront. Il ne doit pas y avoir beaucoup de route a faire pour finir ...

...Actualités...le dire crûment...aujourd'hui,

...c'était comment..avant...

 

Weinstein , du haut de son piédestal économique, n'a sans doute pas idée de ce que ses frasques ont déclenché. Les moyens d'investigation , d'édition,  de diffusion, bref,  les moyens d'expression de La Presse, tant des journalistes que de leurs lecteurs qui peuvent très librement, sans état d'âme, dirent leurs vécus et ressentis. sont, à l'heure actuelle, tels, que certains commencent à le dire: " jusqu'à quand ?."

Le déluge de témoignages relatant la réalité est loin de l'écrivain d'antan." ESS", Émile Servan Schréber, dans un livre dédié à son petit-fils, " Alors, raconte ! " paru en Janvier 1967 alors qu'il mourut en décembre de la même année. De sa vie, il a beaucoup bourlingué, mais ne s'est pas très exprimé, s'agissant des femmes, de la femme. D'une "histoire d'amour", il dit " Disserter sur ce thème essentiel est la tentation majeure de l'homme de lettres et, il faut lui savoir gré, en s'exprimant, de ne pas le faire trop crûment, de ménager sa dignité et notre sensibilité en ne dévoilant pas trop directement ses expériences. Éviter un exhibitionnisme trop brutal, observer cette retenue naturelle que l'on nomme pudeur, sans laquelle l'amour ne serait qu'une fonction physiologique, sans mystère, sans noblesse, sans poésie, comme sans émotivité ". 

Peut-on règlementer l'amour .Légiférer et voter une loi. Peut-être. Mais seulement pour sanctionner les brutalités exercées par certains. L'amour doit rester du domaine personnel et réservé. La discrétion est son atout. Depuis toujours. En revanche, ce qui n'est pas consenti ne peut, il est vrai, qu'être dit, par celles qui l'ont subi. Aussi discrètement que possible. D'où, une police "féminine", et une justice "féminine" formées à cet effet. Savoir si il y a lieu d'en faire publicité, comme un vol de bicyclette ou de canard, est à déterminer. Les associations  féminines peuvent y contribuer: n'ont-elles pas obtenu le droit de vote.

Salut et Fraternité.

ALLEZ SAVOIR.

Si la présidente de la commission des lois face à Robin Reda avait été un homme, le député l'aurait-il accusé d'être "quasi-paternel" et aurait-il dit "vous pourriez être mon père?". Je pense que oui. Il me semble que cette remarque stupide est davantage celle d'un "adolescent rebelle" que celle d'un machiste.

Idem pour la plupart des autres phrases : je ne perçois que peu de vrai machisme (homme qui postule que toutes les femmes sont inférieures sur certaines caractéristiques).

 

On ne dit pas « Nique ton père » mais on dit « va te faire enculer ». Je crois que les insultes sont assez paritaires.

Il y a en revanche une chose qui est très peu paritaire, c’est le regard que certaines personnes portent sur la réalité.

(pour être plus clair : certaines personnes ont une lecture biaisée et orientée de la réalité, qui les poussent à ne voir que ce qu’elles veulent voir, et à ne se focaliser que sur les faits qui valident leurs a priori).

(et pour être encore plus clair : je crois que certaines féministes voient de l’inégalité là où il n’y en a pas). Posez vous ausi la question pourquoi

+ 1

Sauf que, depuis l'avènement du "start-uper" national (qui définit la démocratie comme un système bottom-up), on dirait "fuck you"...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Exactement, c'est comme le racisme, c'est uniquement anti-noir/anti-arabe !

Le reste ça n'existe pas, c'est bien connu!

On a beau essayé de se contrôler, de tourner 7 fois sa langue, tout homme est capable de sortir de grosses bêtises sexistes. Il est habitué à en entendre depuis son plus jeune âge. La meilleure chose est de s’excuser publiquement et d’essayer de ne pas recommencer. Je ne comprend pas le commentaire concernant Duflot, LeGuen et Woerth. Le texte ne permet pas de comprendre de façon évidente la nature sexiste des propos hormis la conclusion. Les hommes politiques s’interrompent couramment plus par tactique que par sexisme .
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il est vrai que cet encart est nul.

JP N

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

il est vrai que le slogan n'est pas terrible (comme beaucoup de slogan d'ailleurs)... mais il serait peut etre plus juste et honnete de mettre toute la campagne qui met un peu plus en nuance l'objet du slogan... le problème pour moi de cette campagne n'est pas dans le sexisme inversé mais dans l'instrumentalisation du féminisme sur un terrain (la sécurité routière) qui aussi noble soit-il n'a pas beaucoup de sens... c'est le problème des publicitaires à dépolitiser tous les discours.

 

manifeste-femme-securite-routiere
a

«Vous avez été absente quelque temps et je me permets de vous en féliciter» Je suis désolé, mais je ne vois pas ce qu'il y a de sexiste dans cette remarque, il ne faudrait pas que toute parole prononcée et applicable également à certains hommes pour toute autre évènement ou circonstance, par exemple maladie, vienne brouiller ce mouvement auquel j'apporte un soutien inconditionnel. Il est essentiel que la raison et l'équilibre animent ce mouvement pour que son efficacité soit maximum, ne tombons pas dans l'excès inverse qui serait préjudiciable voire néantifère à un juste combat pour l'égalité femmes/hommes.

La Monique, deux qui la tiennent... S'il y avait un machinscope à créer, il devrait plutôt servir à recenser la connerie humaine, il y aurait de quoi faire... Une pensée à Gabin, Ventura, Pousse, Constantin, tous les autres et Audiard !

Bonjour,

Définition du sexisme cité par Wikipédia :

- La misogynie et la misandrie sont deux formes du sexisme. La misandrie exprime le mépris, voire la haine, d'une personne pour le sexe masculin,

- la misogynie exprime le mépris, voire la haine, d'une personne pour le sexe féminin.

A partir de là il ne reste plus qu'à avoir une opinion juste, non manipulée, des faits.

Le succès dans cette voie pourrait avoir l'effet très bénéfique de nous emmener aux causes du mépris voire de la haine des uns et des autres...

« - La misogynie et la misandrie sont deux formes du sexisme. La misandrie exprime le mépris, voire la haine, d'une personne pour le sexe masculin,

 « - la misogynie exprime le mépris, voire la haine, d'une personne pour le sexe féminin. »

Lr mieux, c'est de parvenir à en faire la synthèse, dans l'apaisement des passions... J'ai longtemps été quelque peu misandre, non a priori, ni même a posteriori, mais surtout a fortiori, les expériences s'accumulant. À la longue, quelques femmes m'ont conduite à éprouver de la misogynie. Pilosophe, j'en suis venue à me définir comme misanthrope... Et je ne vous parle ni des enfants ni des vieux ! wink

Je dirais plutôt que la grande majorité des hommes a PEUR des femmes. 

Et, chez certains, la peur, une émotion, se traduit par la violence (verbale et physique) 

Il serait plus intéressant de s'interroger sur les causes de cette peur ... 

A propos du féminisme, j'ai souvent entendu des hommes dire : "Elles vont tout nous prendre" ... et j'ai toujours trouvé cette formule très étrange. 

 

Je me demande où se classe l’indifférence par rapport à l'autre sexe ... ? 

 

<machomode/on> Il faut se renseigner au delà des pages "psychologie" de "Marie Claire", Madame. <machomode/off>

Cette définition, que je crois ancienne, aurait du normalement s'exprimer :

- "Le sexisme s'exprime par le mépris, voire la haine du sexe opposé."

Bien que cette définition ne serait plus possible aujourd'hui puisqu'elle met les deux sexes à égalité, il y avait déjà, à l'époque  le besoin de ne pas traiter de la même façon le féminin et le masculin.

  • Nouveau
  • 09/06/2018 10:51
  • Par

STOP AUX DISCRIMINATIONS JUDICIAIRES CONTRE LES PÈRES !

CE SEXISME LA FAIT PLUS DE 1000 MORTS CHAQUE ANNÉE DE PÈRES QUI SE SUICIDENT CAR ILS ONT ÉTÉ ABUSIVEMENT EXCLUS DE LA VIE DE LEURS ENFANTS.

Excusez-moi, mais se suicider est un acte extrêmement égoïste quand on a des enfants. 

En faisant ça, on ne laisse AUCUNE chance à l'avenir des enfants ... 

Il me semble qu'il s'agit plus de suicides "narcissiques". Des pères qui n'admettent pas qu'on leur ait donné tort pour, en plus, donner raison à une femme qu'ils détestent ... 

 

oui : c'est très compliqué ces histoires d'enfants. 

Certains utilisent les enfants pour se venger (pas forcément la mère )

Bon dans ma famille proche, je ne connais que seulement quatre divorces avec enfants (i.e. les 4 femmes sont des proches) :

dans trois des cas, c'est le père qui a eu la garde : c'est lui qui avait les moyens et la femme avait fui la violence du mari à son encontre (mais pas à l'encontre de l'enfant) ; dans deux des cas, la mère n'a pas pu voir son enfant durant toute l'enfance car les moyens du mari et l'état de faiblesse d'une femme maltraité permettent à l'agresseur de gagner.

le troisième cas : c'est la mère qui a gardé l'enfant mais c'était d'un commun accord et ils s'entendent très bien. Le père dort chez la mère quand il vient voir ses enfants.

Pas de propos sexistes à l'UPR !!! laughing

 

pas encore d'élus ...

on peut s'interroger néanmoins pour LFI :

tous non sexistes ? ou bien ont-ils tous fait une cure de desintox ? : des millénaires de d'habitudes banalisées racistes ne s'effacent pas si facilement.

L'exploitation sexuelle est «endémique» dans le secteur humanitaire, selon un rapport britannique

Le problème de l'exploitation sexuelle est «endémique» dans le secteur de l'aide humanitaire, qui n'en a pas fait assez pour tenter de l'éliminer, une attitude qui frise «la complicité», selon un rapport de la Chambre basse du Parlement britannique.

«Il y a des cas d'exploitation et d'abus sexuels [dans le secteur humanitaire] et ils ont lieu à travers les organisations, les pays et les institutions. C'est endémique, et ça l'est depuis longtemps.» C'est ce que l'on peut lire dans un rapport de la Commission du Développement international de la chambre des Communes britannique qui fait suite au scandale provoqué par les révélations en février d'abus sexuels commis par certains employés de l'ONG britannique Oxfam après le séisme dévastateur de 2010 en Haïti. Ces révélations avaient déclenché une cascade de plaintes dans le secteur.

La Commission estime que l'ampleur du problème est impossible à déterminer mais soupçonne que les cas connus ne sont que le sommet de l'iceberg. «La fourniture d'aide aux personnes et communautés en crise a été minée par des prédateurs sexuels qui exploitent des systèmes de gouvernance affaiblis», précise-t-elle.

Selon les députés, le secteur humanitaire surestime les efforts déployés pour résoudre le problème : l'autorégulation qu'il a mise en place est insuffisante. Ils recommandent notamment le déploiement d'un registre mondial des travailleurs humanitaires pour empêcher les prédateurs sexuels de se maintenir en passant d'une ONG à une autre.

«Le secteur humanitaire, collectivement, a connaissance depuis des années des cas d'exploitation et d'abus sexuels par son propre personnel mais l'attention qu'il a donnée au problème n'est pas à la hauteur du défi», ont déploré les auteurs du rapport, dénonçant une «culture du déni» au sein des ONG comme des Nations unies. La réponse «molle» du secteur a créé «une impression globale de suffisance, qui frise la complicité», a-t-il ajouté, estimant que les ONG étaient plus soucieuses de protéger leur «réputation» que les victimes. 

Le Royaume-Uni accueillera en octobre une conférence internationale destinée à définir une approche commune à tout le secteur. Judith Brodie, qui supervise le réseau britannique des ONG de développement international, a assuré dans un communiqué qu'elles œuvraient à mettre fin aux abus sexuels et que «le changement a[vait] commencé».

https://francais.rt.com/international/53079-exploitation-sexuelle-est-endemique-dans-secteur-humanitaire-selon-rapport-britannique

Je ne suis pas du tout étonné de rencontrer lancetre, grand defendeur du gros porc lassale, avec ses obsessions antimelenchonniennes. Je me pose juste une question : ou est passé son compère Alberteins ? Sinon, bon travail de mediapart. Continuez...

Se balancer des vannes rarement intelligentes a l'asemblée ne justifie pas ce concours imbécile médiatisé alors qu'on passe sous silence des

(rares) interventions de qualité.

Pendant ce temps combien d'ados et d'enfants se font rapter pour être mis sur le marché ou ce ne sont plus des vannes de potaches

ces gens là devraient donner l'exemple : si eux osent, les autres se croient tout permis. 

Il faut leur faire honte !

Le sexisme est pire que le racisme et l'antisémitisme (l'homophobie plutôt dirigée contre les hommes est une forme de sexisme anti-femme) : il universel (on le trouve aussi chez ceux qui se plaignent pour eux-mêmes de toute forme de discrimination) : il dure depuis la nuit des temps.

Pourquoi est-il moins puni ?

"l'homophobie plutôt dirigée contre les hommes est une forme de sexisme anti-femme"

Pourriez vous m'éclaircir sur ce point ?

Plus que sexiste, Ferrand est surtout très con. Le pire, c'est qu'il se croit malin.

Je parie qu'il va lui manquer quelques voix LREM qui ne se porteront pas sur lui au moment de l'élection du président de l'Assemblée Nationale qui se tient à bulletins secrets.

  • Nouveau
  • 10/09/2018 18:19
  • Par

« Vous me pardonnerez de ne pas être une dame »

A part peut être Madame Thatcher...

Ferrand sinistre crétin

Euh non ... le sinistre je croyais que c'était De Rugy ?

Vouloir épingler les politiciens sexistes est très bien mais j'ai ouvert certains onglets dont les citations ne me semblent pas mériter figurer dans un tel palmarès.

Par exemple, « En chaque femme, il y a quelque chose de bien mais je dois l'introduire moi-même » serait-il vraiment sexiste? L'auteur de ce propos, incroyablement  narcissique, croit sûrement plaisanter, mais exprime-t-il un mépris des femmes? Je ne le crois pas, il en rêve - de toutes, sans distinction...

laughing

Mouais...

Quand j'ouvre les onglets, il y a effectivement des phrases de machos, et d'autres... je n'en sais rien, il n'y a pas le ton, mais c'est pas forcément flagrant, franchement.

Et pourtant, quasi quotidiennement, je croise des comportements qui me révulsent, un sexisme ordinaire dénué d'ambiguïté... Alors pourquoi aller chercher, parfois, des exemples aussi peu convaincants ?

Je n'aime pas du tout Ferrand, ni sa politique ni ses "comportements" financiers, mais dans une phrase comme celle-ci, sans le contexte, sans le ton, pour le peu que je puisse en juger avec ce qu'on m'en relate, le sexisme n'est pas avéré...

s'il avait eu contre lui deux juifs (noirs) et qu'il avait dit : "désolée de ne pas être un juif" (resp. noir)  

auriez-vous vu qu'il y a un problème ?

faites systématiquement cet exercice et vous verrez mieux  le problème, chère Julie. Si vous ne percevez pas l'attaque, vous pouvez être certain que les hommes sexistes eux ont tous bien compris le message. 

Beaucoup d'hommes sont en guerre (depuis 4 000 ans et partout) contre les femmes : une guerre lâche et sournoise. Et la plupart des femmes ne le voient pas.

s'il avait eu contre lui deux juifs (noirs) et qu'il avait dit : "désolée de ne pas être un juif" (resp. noir)  

auriez-vous vu qu'il y a un problème ?

faites systématiquement cet exercice et vous verrez mieux  le problème, chère Julie.

Si vous, vous ne percevez pas l'attaque, vous pouvez être certains que les hommes sexistes eux ont tous bien compris le message. 

Beaucoup d'hommes sont en guerre (depuis 4 000 ans et partout) contre les femmes : une guerre lâche et sournoise. Et la plupart des femmes ne le voient pas.

Sans doute avez-vous raison... 

Je me rends surtout compte que ce qui me manque pour me faire une opinion sur telle ou telle phrase, c'est le petit sourire en coin qui va éventuellement avec, ou la mauvaise foi, la blague pas drôle, l'agressivité, l'intonation insinuatrice, etc. Bref, tout un ensemble de signes qui, s'ils sont difficiles à décrire, sont immédiatement perceptibles dans la réalité et qui sont susceptibles de préciser le sens des choses...

(Il y a aussi le contexte immédiat. A qui et à quoi répond-il à ce moment-là ? S'agit-il d'une blagounette plutôt "bon enfant", dites en complicité avec l'interlocuteur ou au contraire s'agit-il d'une façon de couper court à l'argument et de se moquer bassement ? Voilà des choses qui détermineraient mon jugement.)

Du coup j'ai cherché une vidéo mais je n'ai pas trouvé.

Bon, j'ai vu la vidéo...

Ouais, il est beauf, quoi. C'est à dire qu'il ironise parce qu'il est content, il croit qu'il est malin... Il se  fout comme de sa première chemise de l'éventuelle légitimité d'avoir une femme à ce poste-là. Et voilà. "Vogue le navire. J'ai gagné."

Il est con comme tous ceux qui se croient vainqueurs...

 

Les députés ont préféré pour le perchoir une personne sans moralité pourvu qu'elle soit un homme ... et lui s'amuse de cela :

si Ferrand avait été une femme, il aurait du démissionner depuis longtemps de son siège de député ;

au lieu de cela il se met en avant, il pavane, veut les honneurs : aucune vergogne.

 

L'article Arfi machin-chose et Rouget du mois d'octobre 2018 est bien plus misogyne que nombre de vos relevés

dont certains sont carrément à l'inverse de la misogynie puisque l'homme s'adresse à une femme de façon aussi désagréable qu'à un homme sans faire de distinction de genre ;

j'ai trouvé ça un peu débile de penser que quand un homme et une femme s'empoignent l'homme serait forcément misogyne ;

et ça ne sert pas notre cause bien au contraire ; vous créez de la confusion là ;

et pis tant qu'on acceptera tout de certains car ce sont des copains avec qui on travaille et bien ça continuera 

tout à fait d'accord : je revendique le droit d'être traitée de façon désagréable en fonction des circonstances. L'égalité c'est ça aussi, c'est la rudesse dans les rapports.

Le propos de Lecornu ? Bof...non, ce n'est pas du sexisme. D'abord il dit qu'il n'a pas fini de faire les recrutements de son cabinet, ensuite il dit que c'est plus difficile de recruter une femme qu'un homme compte tenu des horaires (de l'absence d'horaire plutôt) et des engagements familiaux. C'est une réalité. Cela étant dit il devrait en trouver quelques autres.

Longuet ? Il persiste à vouloir dire Madame le ministre et non Madame la ministre qu'il appelle également chère amie alors qu'elle n'en a pas envie. Il est lourd et sexiste. Il doit appeler une ministre de la façon dont elle souhaite être appelée. MAM souhaitait qu'on l'appelle Madame le ministre mais je doute qu'il y en ait encore beaucoup.. 

Pourquoi le P.C.F. n'apparaît-il pas dans cette anthologie du sexisme ? Peut-être parce que cela ne fait pas partie de sa culture, et Médiapart aurait été bien inspiré de le souligner...Mais il est difficile de se débarrasser de ses préjugés anti-communistes, et finalement c'est si bon de barboter dans la médiocratie dominante.

  • Nouveau
  • 07/01/2019 21:45
  • Par

 Pfff... C'est fatiguant.

Au milieu de phrases vraiment dégueulasses, on trouve de tout... et de rien.

Alors oui il y a beaucoup de phrases lamentables et sexistes dans vos exemple, mais attention à la Police de la pensée.

La liberté de ton ou d'expression est un droit et on peut envoyer bouler quelqu'un et se moquer de lui sans un être un immonde "sexiste".

Et pitié, arrêtez avec ce Mélenchon Bashing (le plus grand Macho de l'Univers, au minimum...). La moitié des commentaires avec photos d'une page, ça en devient presque risible.

 

Sexisme en politique: notre «MachoScope»

tant qu'il y aura des différences de salaire pour un même poste entre l'homme et la femme le machisme se poursuivra.

Beaucoup de patron font du sexisme et ne rentre pas dans le "MachoScope"

Tout à fait, c'est d'autant plus scandaleux que l'égalité de salaire homme/femme est dans la loi depuis 1972 ! On se fout vraiment de notre gueule.

C'est pourtant un problème qu'on pourrait régler en vitesse si nos hommes et femmes politiques n'étaient pas aussi hypocrites: on menace toutes les entreprises de France de devoir payer une amende équivalente à la moitié de leur chiffre d'affaire annuel si elles ne corrigent pas cette injustice pour le mois suivant. Et pour faire bien jusqu’au bout, on applique la rétroactivité.

Facile non ?

 

 

Vous n'avez rien de mieux à nous vendre ? C'est plutôt faible pour du Mediapart.

Estrosi, lamentable et pathétique, comme d'habitude..

Au-moins les phrases incriminée sont-elles reproduites in extenso par la rédaction alors qu'elle sanctionne sans discernement des phrases bien anodines de ses abonnés dans les commentaires, abonnés qui permettent à Mediapart de vivre et exister. Votre charte ne vaut pas mieux que les lois Macron.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 Entre "parce que vous êtes blonde" (ce qui n'est pas un défaut!) propos  manifestement du second degré (sachant que Balkany est par ailleurs un corrompu), "Madame le ministre, chère amie" et les expressions telle que "Salopes aux ordres"..."tu me fais bander" , etc, il faut peut-être faire du tri et condamner les interpellations ou écrits agressifs, humiliants, sexistes et insultants.

les femmes elles-mêmes  doivent il me semble  faire cette distinction entre une atteinte à l'intégrité morale et physique, et des propos  de potaches (sur les blondes par exemple) faciles à ignorer ou contrecarrer. sur cet exemple, que les femmes blondes revendiquent d'être blondes, aient du répondant, au lieu de se sentir humiliées ce qui en l'espèce n'est pas forcément le cas. 

tout mettre au même niveau ne sert pas le féminisme, la cause des femmes. Alicia.

Dans certaines entreprises agro alimentaire, pour donner du poids à certaines viandes, certains n'ont aucun scrupule à rajouter par petites piqûres  de l'eau ou autre chose, en sort une viande à la cuisson qui rapetisse dans la poêle par évaporation. Pourtant l'apparence du morceau valait bien le coût se disait-on en regardant le poids et sitôt dans l'assiette une légère déception d'avoir été prit pour un gogo crédule bien souvent nous fait tourner les talons à ne jamais y remettre les pieds. Comment remédier à ce sentiment désagréable? On ira chez le boucher du quartier apolitique et neutralisé d'idées nauséeuses qui sait être poli aux gestes commerciaux généreux s'il existe encore l'envie d'être fidèle à la noblesse du métier, lire l'étiquette et on mangera sans doute moins de viande en quantité pour avoir de la qualité dans l'assiette pour savourer. Ou bien, on accepte la tricherie qui leurre le client pour l'illusion d'un beau morceau de viande dopé à l'eau ou autre chose sans se poser de question ni calculé qu'au tarif de la viande l'eau peut se vendre à même hauteur dans l'intérêt de celui qui produit en toute impunité de quoi grossir son chiffre d'affaire sur le dos du client un peu bête.

Dans certains lieux à vocation publique qu'on dit généralement fonctionnel, fonctionnent d'étranges redondances lourdingues qui se répètent à l'envie par ci par là comme un rappel de vaccin contre la grippe ou pire comme un drogué accoutumé, comme par tradition sans se poser les bonnes questions quand ils revendiquent leurs compétences acquises pour conduire vers l'avenir, instinctivement certains reprennent les mêmes vieillotes recettes qui donnent l'illusion qu'ils en savent beaucoup, qu'ils sont intelligents,  qu'ils auraient de l'humour, qu'ils se maîtrisent aussi mais aussitôt le naturel au galop des mauvaises habitudes entretenues les contredit, certains prennent gamèle sur gamèle sans autre forme de procès pour une forme de haute idée sur l'échelle qui leur fait croire atteindre les étoiles, d'étoiles c'est sûr qu'ils aiment à force des gamèles qui les abrutissent et les cabossent durant le parcourt et se relèvent encore avec les oripeaux d'un monde dors et déjà révolu, le pire est qu'ils réagissent souvent avec une cruauté qui date de l'ancien temps et qu'ils se sentent courageux, gonflés à la bêtise et payés pour la propager, voire qu'ils font à la façon des perroquets pour montrer qu'ils lissent leurs plumes accroche poussière qu'on les verrait de loin rappliquer de lourdes répliques obsolètes, avec autant d'aisance pour la corporation d'appartenir au genre sous groupe des humains. Figurez-vous que certain(e)s en rient pensant qu'il s'agit d'un bon mot, qu'à n'en pas douter c'est de l'humour qui regonfle, un peu comme celui ou celle qui regarde le doigt montrant la lune et lui trouve une anatomie toute singulière qui suffit à sa courte curiosité d'en faire plus. C'est qu'il serait périlleux de les croire sérieux et crédibles dans leurs promesses et leurs visions du monde pour aller vers l'avenir qui serait plus étroit comme le steack dans l'assiette plus petit qu'on ne l'avait acquit dans son envahissant emballage. 

Je remarque quand même qu'il existera souvent des personnes qui discernent suffisamment en voyant tout autant la lune et le doigt en plus des gens qui fixent sur le doigt et en silence continuent à rêver et penser autrement, qu'au physique la gifle laisse l'empreinte sur la joue que le corps mémorise comme une brûlure à vif qu'on en interdit l'usage dès l'enfance à présent pour ne pas la réduire en simple morceau de viande insensible où vient s'échoir nos propres projections à l'antipode des connaissances et il était temps, qu'aux phrases mauvaises la pensée en dit plus long sur l'être et sur l'absence de ses efforts pour ses affaires et que prétendre contrôler la gestion nantis de ces obsédantes pensées réductrices qui aliènent le droit ne peut pas être la gageur de la compétence de la fonction public qui s'adresse à tous avec autant d'inconséquences qui alimentent tant de crimes en théorie et parfois en pratique hélas. C'est contre producteur et nocif en définitif. Plutôt qu'être libératoire c'est plutôt pièges et blessures qu'on laisse librement se fabriquer pour s'assurer à moindre frais une place au mérite constestable. Certes on peut être tolérant et à la fois souhaiter fortement que les réactions intolérantes parler qui  provoquent aussi de graves maux qui font échos assurément à la réalité plus crue que subissent sans pouvoir se défendre tous ceux(celles) qui auraient préféré la lumière plutôt que son absence pour l'équilibre nécessaire. 

 

Rien à faire, Lassalle ne s'arrange pas et ne s'arrangera pas...

  • Nouveau
  • 20/03/2019 17:01
  • Par

Pas sûr pour les propos de Darmanin le 25 février 2019.  Je cite:

Le Parisien rapporte que lors d’un dîner avec des élus, le ministre des comptes publics Gérald Darmanin a parlé à propos de la députée LREM Amélie de Montchalin, avec qui il avait eu une altercation en séance, de « labradors » à qui il faut mettre « une claque » pour qu’il « ils reviennent au pied ».

Voici sa déclaration intégrale : « Les parlementaires, c’est comme les chiens. Il y a les truffiers qui ramènent de grosses truffes, ceux-là, il faut les traiter ; il y a ceux qui ramènent des petites truffes et qu’on fait traiter par des collaborateurs ; et il y a les labradors, comme Montchalin : vous leur mettez une claque et ils reviennent au pied. »

Gérald Darmanin a démenti sur Twitter avoir tenu de tels propos. Le Parisien a de son côté maintenu « intégralement » son information.

Il ne fait pas de différences entre les hommes et les femmes dans son propos, qui s'applique aux parlementaires. Reste à se demander s'il aurait tenu les mêmes propos - tout à fait révélateurs de l'état d'esprit de l'exécutif vis-à-vis des ses godillots - s'il avait eu l'altercation avec un homme. Je ne suis pas loin de penser que non, qu'il n'aurait pas parlé de claque. Mais ça me paraît relever du procès d'intention et il peut bénéficier du doute sur ce coup-ci.

Concernant ses relations sexuelles obtenues de deux femmes en l'échange de services rendus, en revanche...

La pire saloperie c'est d'avoir obligé une épouse de prendre le nom de son mari aucune loi n'existait c'était dixit une coutume, interdit compte en banque, interdit de tromper son mari pendant qu'il collectionnait les aventures, etc. La France est patriarcale il faudra plusieurs décennies pour la changer. On peut espérer pour l'an 3000 le français est dur au changement. J'ai eu de la chance en me mariant en Belgique je porte toujours mon nom de naissance, moins bêtes les belges !  (côté papiers si divorce) . En plus interdit de travailler sous son nom de mariée ! 

Il y a également les traditions "locales" ou "nationales" : j'ai des amis dans le nord, et le couples (ainsi que les enfants) adoptent le nom des deux conjoints (si un monsieur durant épouse une madame dupont le couple va s'appeler les "Dupont Durant" et leurs enfants de même)

le pire c'est d'être confronté à la  fixette  d'un certain  lancetre quelqu’un peut-il intervenir au sein des modérateurs  quand  celui-ci  use du copier/coller sans  avoir  d'autre souci que  d'occuper et polluer le  fil des commentaires . Merci

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Bonjour,

Je crois que les filtres du MachoScope ne marchent pas, en effet en regardant dans les filtres j'étais assez surprise qu'il n'y ait aucune déclaration du RN cependant le sénateur RN a bien déclaré "même heure même hôtel" comme vous l'avez rapporté. En tout cas une fois réparée, l'idée des filtres en fonction du parti est très intéressante, ainsi on peut comprendre qu'aucun mouvement n'est blanc comme neige.

Qu'est-ce qui est machiste? La politique. Rigolo; non?

Et, quand même, nous avons une femme  ministre des armées...tout est relatif, comme disait notre pote Albert.

Bien sûr qu'il faut combattre toutes les formes d'abus , et s'en moquer, c'est une des façons possibles. Mais,,présentement, "les fâmes" et leurs droits, leurs misères, sont z'aussi sources de pub ou de tromperie sur la marchandise..

Et "faire mousser", manger du temps, de l'attention, sur un seul vice, peut servir à en cacher un utre.Ici, la libéralophilie spasmodique...

Comme souvent, ce n'est pas "l'un ou l'autre" qu'il faut aider ou combattre, c'est l'un et l'autre.Soigner, et le VIH, et le cancer.Que Untel ou Untelôtre soient "spécialistes", tant mieux! Mais essayer de faire oublier "l'autre spécialité", ce n'est pas très mora...

nous avons une femme ministre des armées..

Et c'est censer démontrer quoi ?

Je ne "démontre" rien . Je constate que "tout est relatif".

J'ai connu  sur des décennies deux cas de femmes sur-autoritaires, devant lesquelles tous, devaient plier . Et d'autres, de femmes concassées par un machisme tous azimuts.

Et je constate qu'on parle beaucoup d'abus et crimes sexuels (dont je ne nie pas la réalité), toujours de la part d'hommes...et que sont partout en vitrine des femmes s'exhibant et se trémoussant (politique, publicité, informations, "présentations"....et beaucoup moins dans la rue, dans la quotidienneté....

Relativiser, pour moi, c'est essayer de décrypter les interrelations (bien étymologiquement).

Relativiser peut avoir plusieurs significations. La c'est plutot de tenter de nier des faits qui te dérangent ou t'exaspérent. C'est comme si moi je disais "j'ai bien connu un crs trés sympa" en ces temps troublés Sauf que cela ne démontre rien du tout : évidemment il existe des femmes "dominatrices", des immigrés peu sympathiques, des prolos exaspérant. Mais tout cela n'est pas une question de comportements individuelle, c'est d'abord une question sociale et politique. Et dans ce cas la ton relativisme assumé est plutot du négationnisme qui ne s'assume pas....

Je ne prétends pas démontrer quoi que ce soit.

Et les comportements individuels existent  et aucun n'est exactement identique à un portrait général. ; si l'on parle d'une personne, c'est de cela qu'on parle.

"Socialement", "politiquement" , on ne parle plus des personnes, mais de leurs interactions , on est dans une analyse statistique qui ne peut pas tenir compte des différences personnelles.

Bien sûr, dans la vie, sont toujours présents le personnel et le social, le politique et l'affectif, le culturel et les caractéristiques de con sommation, etc...La vie est tout ce qu'elle est , sans cesse...Mais  nous ne savons y penser, en parler, l'étudier, que sous un seul angle à la fois...Et les contradictions sont partout.

Mon "relativisme assumé", il reflète des caractères constatables du réel...qui, étant totalité, est à la fois tout, et le contraire de tout.. Pour voir distinctement quelque chose, il faut renoncer à tout voir en même temps...

 

Je trouve un peu hâtif ce palmarès. Par exemple, dire qu'un homme est une pute ou n'est pas une pute ne me paraît pas sexiste. La prostitution n'est quand même pas réservée aux femmes ! (Et d'ailleurs, le croire ne serait-il pas sexiste ?)

Un petit ennui : maintenant, n'importe quel mot peut "vouloir dire" n'importe quoi....

Vous dites n'importe quoi ! Et Gilbert encore plus, si besoin est

Cela dit, je constate que ceux qui relativisent le machisme bien réel dans les lieux de pouvoir sont justement des hommes. Comme c'est étrange.

Voila un exemple même d'ouverture d'esprit due aux garcons boucher (qu'on remerciera au passage)

La gourmette en or, le foot et la télé,
La voiture d'occaz souvent astiquée,
Le niveau mental très proche du zéro,
Mais il bombe le torse et exhibe les pectoraux.
Il est moraliste, il a même du jugement,
Les femmes c'est des salopes, pire que des juments.

Toutes des putes, toutes des putes, sauf ma mère et ma soeur,
Toutes des putes, toutes des putes sauf ma mère et ma soeur,
Toutes des putes, toutes des putes et sûrement pas ma soeur !!

Matin au bureau, il matte les nènès,
Il frôle une paire de fesses et ça le fait bander,
Quand il parle des meufs, c'est la consternation,
A bas l'avortement et la contraception.
Le viol, c'est de leur faute, Z'ont qu'à torcher les chiarts,
Au lieu de secouer les miches pour exciter le braquemard.

Les Garçons Bouchers - Toutes Des Putes Sauf Ma Mère Et Ma Soeur (+lyrics) © Gaston .MACOUTE

Cher Marc,

je ne crois pas "dire n'importe quoi"...peut-être que je dis mal, ou de façon mal interprétée...

Qu'il existe un "machisme" persistant de longue date, c'est facile à constater. Mais rien n'est "universel", de maximum constant", nio "univoque"

Les femmes sont partout en vitrine, produits et appâts...et, en même temps, l'indignation contre les inégalités, les injustices, les agressions "se vend bien"..Et l'illustration "garçons bouchers" ne fait que rappeler un dicton vieux de siècles...

Bref, ni "tout ou rien", ni "partout et toujours pareil"..La mémère de Dubout,et son chétif conjointont des modèles,  le Grande Catherine a vécu à une époque machiste à bloc.Mais richesse et pouvoir ont toujours bien arrangé les choses.. Bien sûr, statistiquement, le machisme pèse plus lourd que ses contraires (pouvoir féminin, ou égalité dans la diversité)..

Le constat de "tendances lourdes" ne donne pas le droit de négliger l'analyse au cas par cas...

Tout cela, je l'avais déjà écrit plus haut...t me dire que c'est "n'importe quoi" n'est pas un argument..

Le n'importe quoi (quelque peu agressif et polémique j'en convient) est justement dans un certain art de "relativiser" certains sujets et pas d'autres.

Et là aussi c'est une tendance lourde de notre société : on "relativise" beaucoup de chose dans notre univers, mais pas tout. Et c'est justement cette différence qui fait sens.

Ce n'est d'ailleurs pas le cas que dans le cas d'un "machisme" effectivement bien ordinaire, mais cela vaux aussi pour bien des préjugés racistes, xénophobes, sociaux, religieux, etc etc etc.

Certes! Et, en même temps qu'on relativise, on absolutise ("ce n'est qu'un")ou on généralise "à la louche".("tous pourris"...et rien que...) Une truie n'y reconnaîtrait pas ses gorets...

Mais "ça marche"! Parce que, ne l'oublions pas, in ne parle ni n'écrit sans intention, ...et on n'enten ni ne lit pas sans préoccupations...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale