Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

5 commentaires sélectionnés par Mediapart

Tous les commentaires

Pour compléter: Ce qui est d'autant plus flagrant, c'est que l'on ne  trouve pas (???) dans la fonction publique ces prédations à caractère sexuel et donc ce chantage à l'emploi...........................

Ben juste 30 ans. et autour de moi je n'ai jamais entendu parler de cas de prédations sexuels. Je n'affirme rien d'autres, pas la peine de répondre bêtement voyez vous.

Mon propos est ailleurs. Il me semble que la prédation et le chantage à l'emploi sont souvent liés. Ouvrez les escourdes plutôt que de cracher en l'air.smile

Sidérant ! Et ces actes inqualifiables sont systématiquement associés à des menaces sur la future carrière, l’emploi quand ce n’est pas la réduction de salaire comme sanction... tout à la fois:Victime et coupable !!

Je ne suis pas fier du comportement de certains de mes « coreligionnaires »....

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

c'est que l'on ne trouve pas (???) dans la fonction publique ces prédations

J'ai cru que ce commentaire était au second degré !

Mais c'est tout notre modèle de société basé sur la prédation qui est à revoir :-( !

Et nous sommes tous responsables de cette situation, l'éducation des enfants commencent dans la cellule familiale.

Je me rappellerai toujours une interview d'une "féministe" égyptienne, désolé son nom m'échappe, qui racontait que son combat pour l'égalité des femmes avait commencé à l'âge de 10 ans, le jour ou sa grand-mère lui avait dit qu'un garçon valait 10 petites filles ...

Ce n'est pas de "nouvelles lois" qui changeront la société, c'est nous tous.

P.S. : Et pour commencer, apprenons aux petits garçon à faire pipi assis sur les toilettes ! :-)

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
P.S. : Et pour commencer, apprenons aux petits garçon à faire pipi assis sur les toilettes ! :-)... Non, vous dérivez ...pour ne pas dire délirer
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
On m'a appris le respect d'autrui. Cela a suffit..

Bien vu !!!!

Avant de répondre celà, demandez à cette dame d'expliquer son argument. Car je ne suis pas certain que cette idée soit un délire.

Ce qui me parait le plus bas, c'est que ces comportements ignobles s'accompagnent le plus souvent d'un chantage et notamment celui qui concernent l'emploi.
D'un seul coup, la parole se libère et cela constitue une excellente chose.
Enfin..

JP N

Faire pipi debout peut s'avérer très pratique, y compris pour une femme. Par contre, l'admiration pour le petit mec qui le fait pour la première fois est peut être exagérée.

#BalanceTonPorc et la force des femmes

Dans la foulée de l’affaire Weinstein, dont nous vous parlions hier, un hashtag a fait son apparition sur Twitter le vendredi 13 octobre, lancé par la journaliste Sandra Muller : #balancetonporc...

Ils ne font que profiter de leur pouvoir.

Il ne s’agit en effet que de  domination, de Pouvoir et de culture. Dans nos cultures occidentales (mais aussi orientales) on a trop souvent considéré a femme comme vase ou comme matrice que l’on pouvait remplir à volonté et à votre (vous les hommes) disposition pour satisfaire vos envies ou votre devoir conjugal procréation ou non comprise. Ce dernier au lieu de constituer un élément de respect pour la femme capable de donner vie, à fini dans les lamentables plis d’une prestation que les femmes devaient à remplir sans barguigner, parce qu’on leur faisait croire que cela entrait dans l'accomplissement de leur « féminitude » ou autres balivernes religieuses ; combien de femmes aujourd’hui revendiquent le droit de ne pas avoir un enfant ? Les injures faites au femmes à présent relèvent tous de cette culture immémoriale, que même le matriarcat n’a pu empêcher. Aujourd’hui hélas et pour le conforter la femme s’expose dans toutes les attitudes, sur tous nos murs pour faire vendre ou se vendre et cela sous le pouvoir décisionnaire de l'homme seul, car même les femmes complices n’en sont finalement que des victimes.

Hi Hi Hi !smile Bien dit ! Voici le texte qui est affiché dans mes toilettes :

Messieurs, Si vous n'êtes pas absolument certains de la précision millimétrée de votre jet directionnel, MERCI de ravaler votre orgueil et de pisser...ASSIS !

Les copains qui découvrent cette injonction font parfois part de leur étonnement, en tout cas, la propreté des toilettes en ressort gagnante!

Un de ces jours, faites un article avec les témoignages d'hommes condamnés pour harcèlement sexuel ... 

Parce que c'est surtout EUX le problème !

Pas les femmes. 

Ca serait intéressant d'analyser ce qu'ils ont dans la tête 

et en quoi la société génère ce genre de types. 

 

Quand j'étais petite, à la campagne, les femmes âgées autour de moi étaient habillées avec des robes longues (avec plusieurs jupons) 
Parfois, alors qu'elles discutaient, debout, on entendait "pssssss" et on voyait couler un petit ruisseau partant de sous leurs jupes. 

smile

Affaire Weinstein : Dès que les USA font un pet, la France collaborationniste prend la suite  

Nous sommes un vieux pays de "droit de cuissage" "favorites royales" et autres turpitudes sexuelles.. et chez nous le puritanisme n'a pas eu de succès. 

Qu'est-ce qu'un puritain ? C'est un type qui interdit tout plaisir (y compris et surtout sexuel) dans son village et qui fréquente les prostituées dans la ville voisine (comme ils allaient à Cuba à l'époque de Batista). 

Aux USA, vous pouvez dire que les "nazis sont des gens comme les autres" à la TV mais si vous dites "bite" ou "cul" on vous bipe ... 

 

 

Votre analyse me parait incomplète dans le sens où utiliser un pouvoir donné par une situation de travail n'est qu'une manifestation d'une croyance en un pouvoir intrinsèque du au genre, c'est une manifestation de ça , pas le fond. Attendons les nouveaux articles de Mediapart sur la vie sexuelle dans la fonction publique....c'est un problème de vécu du genre: être homme (avoir l'étiquette homme....car on sait depuis la psychanalyse que chacun a en soi tous les genres) dans nos cultures actuelles contient intrinsèquement le pouvoir de dominer la femme....ça évolue parfois, à reculons parfois!!!
je sais l'occasion pour partager l'avis donné par C. Angot sur France-culture mercredi matin : le tag dénoncetonporc biaise le débat: on ne parle pas d'animaux mais d'êtres humains qui ont des comportements inadmissibles. Les comparer à des animaux abaisse ceux qui emploient cette image.

C'est histoire de pipi assit me fout les jetons ! J'ai l'impression de devoir me justifier jusqu'aux toilettes !

Je partage ton avis sur ce hashtag. Comme l'utilisation du terme «monstre» pour certaines catégories de criminels et largement étendue aux pervers. Leur ôter de la sorte en parole leur appartenance à l'humanité, n'est-ce pas une façon de se rassurer sur soi-même, des fois que…

Et ces actes inqualifiables sont systématiquement associés à des menaces sur la future carrière, l’emploi quand ce n’est pas la réduction de salaire comme sanction......

Alors, vous pensez que ce sera mieux avec les lois Macron?

Mais on ne vous a pas appris à nettoyer les toilettes.

C'est histoire de pipi assit me fout les jetons ! J'ai l'impression de devoir me justifier jusqu'aux toilettes !

Ce qui compte surtout c'est qu'elles soient propres quand vous en sortez ....

le soucis, c'est que pour avoir pratiqué les toilettes mixtes, je me suis rendu compte que la saleté est loin d'être exclusivement masculine. Quid des tampons usagés ou des gougouttes  que certaines femmes font à leur passage. Non, non , ça c'est un cliché éculé.

Dans la Creuse et le Berry, on les appelait des "pisse-tout-drès"

Il existait d'ailleurs des culottes fendues pour faciliter ce genre d'opération. Mais là on s'éloigne pas mal du sujet ...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Pouvez-vous nous citer le pourcentage de femmes harceleuses/ hommes harceleurs? Merci svp.

Votre commentaire est insultant, vous devriez avoir honte.

il ne voit pas que si on fait avancer la cause des femmes sur ces sujets, celle de cette infime minorité d'hommes à qui cela arrive aussi avancera automatiquement. Mais effectivement : c'est comme les poissons volants.

Infime minorité autant dire quantité négligeable qui de toutes façons ferait du tort à la cause en montrant que le problème est inhérent à la relation de pouvoir non ? C'est donc bel et bien un combat politique qu'il faut mener. C'est le pouvoir et la domination économique le fond du problème.

Ah bon ? Et les femmes forcées à la prostitution ?  Et dans la rue, elle est où la relation de pouvoir ? et entre collègues ?etc

Si vous croyez que la force physique ne fait rien à l'affaire vous vous trompez. Il y a aussi un problème dans la tête de certains hommes. Un peu obsédés tout de même ...

ce qui est vrai c'est qu'avec le pouvoir, ils osent encore plus. Et pourquoi les hommes ont autant de pouvoir et d'argent ? Il n'y aurait pas un peu de prédation derrière tout cela ?

Il faut que les peines soit plus fermes.

il faut surtout que ces hommes aient peur de la honte des révélations

et que certains cessent de considérer cela comme de la virilité, du libertinage

mais de l'agression ... comme une tentative de meurtre.

Ceux qui font cela sont des ordures.

Je crois plus aux peines qu'a la honte. Aucune raison pour que ce type de délit ou de crime échappe à la justice ordinaire, et qu'on se contente d'esperer que ces gens aient suffisamment d'amour-propre pour que la honte leur soit plus cuisante qu'une privation de liberté. Weinstein, Strauss-kahn ont-ils honte ? Du tout. Ils font le dos rond et laissent les choses se tasser puis enchaînent sur des conférences grassement rémunérées dans des serails mediatiquement moins exposés. Que je sache, les voleurs de mobylette, on ne les expose pas en place publique en espérant qu'ils aient honte de leur geste. On les coffre. 

En réalité, cette histoire de naming and shaming est un régime de faveur accordé aux violeurs puissants, qui alimente leur sentiment d'impunité, tandis que les violeurs misérables vont directement en prison et ne se voient pas accorder l'occasion de se refaire. 

La justice,la police,le système hospitalier,la protection judiciaire de la jeunesse,Police-Secours.....toutes ces administrations sont sinistrées par le manque d'effectifs et les pressions internes.Très peu de réponses:Police-Secours ne se déplace qu'après un interrogatoire poussé de témoin,ou s''il y a du sang".(véridique).Les temps d'attente,le mauvais accueil,les conséquences familiales ou professionnelles dissuadent de porter plainte.Car sinon...il en faudrait du personnel,des magistrats,des commissariats,des prisons...Sans compter qu'on ne va pas gêner ou arrêter un chef d'entreprise-qui-fait-tourner-l'économie voyons!

Les collègues se taisent,même s'ils sont témoins,par lâcheté,paresse ou par peur de devenir victimes.15 mois d'attente pour un jugement aux Prud'hommes...

IL Y A DE MOINS EN MOINS DE JUSTICE POSSIBLE,DE PROTECTION DES FAIBLES...ce qui arrange bien les délinquants financiers dont les amis politiques font des lois....pour mieux les protéger.Bientôt le patron aura toujours raison,sans limites posées par les syndicats....Tripotages,propos graveleux,chantages voire agressions....pourront se multiplier.

Voilà un des résultats du vote Macron:la casse du Droit du Travail!

A qui voulez vous appliquer des sanctions, il n' y a pas de nom, ni d'entreprise, ni de ville, ni de personne, rien.

et tout n'est pas justiciable ; toutes les femmes ne sont pas prêtes à aller en justice non plus ;

ils faut qu'ils sachent que c'est la honte pour eux ;

* * * * * * *

Excusez-moi je n'avais pas lu votre commentaire avant d'écrire, je souscris évidemment.

  • Nouveau
  • 17/10/2017 21:45
  • Par

Et les plaintes c'est pour quand ??

Huit femmes ont signé des accords financiers en contrepartie de leur silence ....

http://www.europe1.fr/international/que-risque-vraiment-harvey-weinstein-devant-la-justice-3466934

 

Vous avez un lien dessous .....    je parle de l'affaire Weinstein ...

Seul.e.s les infirmièr.e.s et aides soignant.e.s sont habilités à faire les toilettes! Alors il serait bon que Médiapart enquête sur cette boîte qui fait faire ce genre de tâche à ses aide- ménagères.

Je pense que cette dame aurait pu, en effet, refuser de faire la toilette du monsieur. Pour le reste, un homme de cet âge, dépendant de surcroît, ne me semble pas si menaçant. Nous (les femmes) manquons aussi parfois d'assurance. Une bonne tape sur les doigts, un cri sec et plutôt grave qu'aigu (ça compte!), et le monsieur rentre dans sa coquille. Ou devient vraiment agressif, mais là il sera plus difficile de minimiser.

Étant infirmier dans un ssiad et lier a un service aide a domicile je vous assure que c'est loin d'être que le personnel dit "soignant" qui effectue les toilettes. Et je ne vous parle même pas du nombre d'ehpad ou c'est le cas.

A ma connaissance, pour l'ADMR 2B, ce n'est pas le cas. 

Maintenant de nombreuses entreprises lucratives se sont lancées sur ce créneau de l'aide à domicile. Je ne serais pas étonnée qu'elles imposent ce type de tâches à de simples aides-ménagères.

D'où mon appel à la rédaction de Médiapart à se pencher sur la question!

Il y a bien sûr la question du salaire, mais aussi et surtout de responsabilité faute de diplôme qui pourrait être engagée contre ces aides-ménagères, avec de lourdes conséquences financières à la clé pour ces salariés exploités. Et les assurances professionnelles ne prendront jamais en charge de tels cas. L'employeur sera bien sûr considéré comme le principal responsable, mais les salariés n'échapperaient pas aux poursuites...

 

Un homme de 80 ans qui se permet de bander, uniquement parce qu'une jeune femme lui lave doucement le pénis et le scrotum. Quel vieux dégoûtant ! Dans quel pays vivons-nous ? Castrons les hommes de plus de 60 ans !

Médiapart a cru bon de "dépublier" mon commentaire. Je trouve cela normal car il n'était pas dans la ligne, je le reconnais et confesse publiquement.

Je le sais bien, je faisais juste remarquer que cette dame pouvait (peut être?), légitimement, refuser la toilette vu le comportement de la personne. Cela aurait mis ses employeurs dans l'obligation d'argumenter s'ils choisissaient de lui faire perdre ses heures de travail. Alors que là, c'est elle même qui a pris la décision qui lui nuit.

Comme dans le cas du harcèlement non sexuel, les gens doivent savoir qu'ils peuvent se faire conseiller pour que ça ne leur retombe pas dessus.

 

Chez nous , en Auvergne , certaines associations d'aide à la personne propose une "formation" aux aide-ménagère comprenant l'aide à la toilette .

J'ai cru déceler comme une légère pointe d'ironie dans votre commentaire , mais peut-être me suis-je mépris.

Vous utilisez la 10ème moisissure argumentative pour concours de mauvaise foi du petit recueil proposé par cortec.org, celle dite de l'épouvantail ou de l'homme de paille.

Méthode : travestir d’abord la position de son interlocuteur de façon volontairement erronée et facile à réfuter puis détruire cet épouvantail en prétendant ensuite avoir réfuté la position de l’interlocuteur.

Ici, vous réduisez les faits à la bandaison alors que cet homme voulait toucher la poitrine de son aide.

Vous utilisez également la technique de l'appel à la pitié.

Méthode : plaider des circonstances atténuantes ou particulières qui suscitent de la sympathie et donc cherchent à endormir les critères d’évaluation de l’interlocuteur.

A partir de 80 ans, le droit cesse-t-il de s'appliquer, et le respect d'autrui n'a-t-il plus lieu d'être?

Enfin il me semble reconnaitre dans votre Castrons les hommes de plus de 60 ans ! une pente savonneuse, moisissure argumentative qui vise à faire croire que si on adopte la position de l’interlocuteur, les pires conséquences, les pires menaces sont à craindre.

Méthode : développer les conséquences négatives d’un argument de façon excessive. Le but est de réfuter cet argument en démontrant que si on l’accepte, alors on accepte également ses possibles conséquences négatives. Les conséquences risquées sont ainsi envisagées et présentées comme dramatiques, catastrophiques, écœurantes, immorales, etc. C’est une scénarisation focalisée sur des conséquences inadmissibles, de la sorte on ne peut pas y souscrire.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 17/10/2017 22:11
  • Par

Mon dieu !  des papi en érection à l'aube de la mort deviennent aux yeux de gamines absolument pas formées pour   faire face à des situations courantes  , des agresseurs sexuels ....ce monde devient fou !

Et ceux qui les emploient pour ce genre de tâche ,  sont condamnables ...

Et médiapart diffuse ce genre de témoignages ....je rejoins plus haut le commentaire de Ribellus62 ...

 La sexualité des personnes âgées !

Dr Louis Gonzalez !

http://www.hopital-fourviere.fr/uploads/media/Sexualite_des_personnes_agees.pdf

C'est quoi les avances explicites d'un vieillard incapable de se raser en face d'une aide ménagére qui n'est pas formée pour faire face à cette situation et encore moins sa toilette ??

http://ideage-formation.com/sexualite-des-personnes-agees/

Et vous, ça vous plairait de vous faire peloter par un vieux dégoûtant?

 

Un petit peu de lecture ...

Mieux comprendre la sexualité des personnes agées, sa complexité et l’évolution de celle-ci avec le temps.
Permettre aux soignants d’exprimer sereinement leurs points de vue sur la sexualité des personnes agées.
Identifier les points de blocage.
Apporter des réponses concrètes aux difficultés des soignants.
Comprendre et gérer les difficultés des familles.

http://ideage-formation.com/sexualite-des-personnes-agees/

Notre bon roi Henri IV, celui de la poule au pot, qui déclarait en rigolant " Jusqu'à 40 ans j'ai cru que c'estoit un os " n'était finalement qu'un vieux dégueulasse. Je propose qu'on le débaptise pour l'appeler désormais " le Pervers galant".

Hé bé, Marianne, entremetteuse, en plus ? Je ne m'étais jamais posé la question, mais votre proposition mérite examen...

Il ne faut peut être pas remplacer le sexisme par le mépris des vieux.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il y a aussi  : "la bandaison, Papa, ça ne se commande pas" (Georges Brassens). Mais le reste, oui".

 Valable pour Papa, Papy et Fistons. Plus rapide et moins ennuyeux que les formations par fiches techniques" sur la sexualité des personnes agées".... Rien que les sous-titres que vous citez ici  me donnent l'impression que l'auteur(e) prend ses lectrices pour des un peu demeurées. Il s'agit de phallocratisme pas de sexualité du troisième âge.

" Primo : je ne veux pas que l'on se serve de moi comme godmichet  Deuxio : puisque c'est ainsi, vous allez vous débrouiller pour votre toilettes" Tertio : je vais signaler que vous devez être pris en charge par un homme", ça va comme "identification d'un point de blocage" ? Er ce blocage-là, ça serait peut-être bien de le laisser voire de le renforcer., Madame, Monsieur le "formateur." ou futur formateur..

Je n'ironise pas ..j'ai honte !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous jouez sur les mots.

J'espère que passé 80 ans je ne banderai plus, afin de pouvoir jouir du droit - que dis-je : du privilège grandiose d'être appelé "Papy".

  • Nouveau
  • 17/10/2017 22:24
  • Par

A l'ère de Tinder et autres sites de "rencontre coquine", on ne peut pas dire qu'il y ait une grave frustration ! C'est d'autant plus lamentable quant à la conduite de ces mecs et signe principalement d'une volonté de domination sur la femme....

C'est justement pour son absence de morale qu'il est ministre.Comme la grande majorité des politiques d'ailleurs.

Commentaire posé sur le blog de C De Haas...

Et où étiez-vous TOUS, (y compris C. De HAAS !) quand ça, c'est passé ???

Agressions sexuelles: un amendement rejeté par les députés

Le rejet de cet amendement par l'Assemblée intervenait dans un contexte bien particulier. En mai dernier (2016), le députée ex-EELV, Denis Baupin, est accusé d'agression sexuelle et de harcèlement sexuel...

Déposé le 27 juin dernier (2016), cet amendement visait à rendre inéligibles les députés en cas de condamnation pour violences. Il a finalement été rejeté par l'Assemblée nationale.

Où étaient Cécile Duflot (dont C De Haas fut le porte-parole) et Noël Mamère (à qui j'ai posé lquestion sur son blog ici et qui n'a jamais répondu), qui l'avait déposé ??? (tous deux absent, un comble !)

Sur les 577 élus de l'Assemblée nationale, seuls 15 députés ont voté a révélé la députée Eva Sas (EELV)...

Dans le détail, l'amendement spécifiait que l'inéligibilité n'était pas automatique, mais dépendrait de la décision du juge. "L'inéligibilité qui sanctionne des infractions pénales est une peine complémentaire facultative et de fait, elle n'est que très peu prononcée", expliquaient les auteurs de cet amendement pour le défendre. "Cela entraîne des situations très problématiques où des élus condamnés pour violences, notamment des violences conjugales, continuent à exercer des fonctions de représentation, au mépris de leur devoir d'exemplarité"...

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/agressions-sexuelles-un-amendement-rejete-par-les-deputes_1808421.html

 

eva-sas

" Tous pourris" (air connu). Sauf certains, bien sûr - ou plus précisément Certaine. Vous ai-je bien compris, Sklaerenn ?

  • Nouveau
  • 17/10/2017 23:25
  • Par

moi, j ai trop peur de la fronde des feminazi que pour ecrire un opinion. On est dans la dictature.

Quand on voit que l ingenieur de google James Damore s'est fait virer pour emettre une oinion argumentee que les differences de preferences entre hommes et femmes pourraient etre en partie genetiques (cad non nulle), ca m a appris une lecon.

Apres google's ideological Echo Chamber, on pourrait avoir le meme mediapart's ideological echo chamber.. mais ca requiert un peu d'objectivite et ca manque crellement par ici.

 

 

 

Il y a Causeur en face, je ne connais pas les tarifs mais je me dis que le contenu sera mieux à votre convenance.

Médiapart est un journal à part  ..... qu'il est bon de sortir dans la rue et d' évoquer ce genre de sujet avec des   personnes  objectives ...  

 

j aime pas les racistes, feministes et machistes.

Et j'aime les "mais", la nuance, l'objectivite et la demarche scientifique.

Si vous croyez que ces quelques faits presentes ideologiquement representent une vision juste et veredique de la societe, libre a vous.

"Le féminisme est un ensemble de mouvements et d'idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l'égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. Le féminisme a donc pour objectif d'abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi de promouvoir les droits des femmes dans la société civile et dans la vie privée." (wikipedia)

Vous reprochez quoi exactement au féminisme?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

C'est très juste, et trop rarement dit. Juste une chose : cela n'enlève rien à la valeur des témoignages de cet article, qui (merci mediapart) ne sentent pas le fabriqué/formaté . Mais il serait temps, et ce serait le rôle d'un journal comme celui-ci, d'analyser et de faire témoigner des gens - hommes et femmes - sur la violence sociale "genrée"  (rarement sexuelle pour le coup) à l'egard des hommes. Infligée à eux par des femmes et par des hommes, d'ailleurs, car certains ont autant à coeur de dominer les femmes que les autres hommes.

Je ne connais que Houellebecq, qui en parle dans ses romans. Mais globalement le traitement de tout ceux qui abordent ce sujet est d'etre immédiatement  discrédités comme ignobles fascistes. 

Vous êtes fier d'amalgamer racistes et féministes ? Les féministes ne sont pas suprémacistes, elles défendent les droits des femmes, et ont choisi de le faire ouvertement et parfois radicalement. Elles ont raison. Si j'étais une femme je serais féministe !

.Certaines femmes qui se disent féministe ne le sont pas ..... leur combat  est ailleurs !

 

Eh bien, soyez un homme et soyez féministe!

Personne ne vous demande de vous promener les seins à l'air... le féminisme passe par de petites actions, aussi:

* revendiquer ouvertement votre féminisme (c'est déjà assez dur comme ça!)

* faire cesser le harcèlement dont vous êtes témoin, le cas échéant (en entreprise, par exemple); dénoncer des comportement du type "c'est normal c'est Gérard"

* ne pas participer à / dénoncer la culture de l'objectivisation des femmes : calendrier de femmes nues sur les murs du bureau, par exemple

* dénoncer des inégalités de salaire homme/femme, si vous en êtes témoin

* dénoncer les remarques sexistes, du genre "joli petit cul, la stagiaire"

* soutenir des collègues

Bref plein d'actions quotidiennes, et vous êtes tout autant légitime qu'une femme pour réagir à ces situations!

On est trop souvent témoins de tout ça, un peu gênés, sans oser réagir...

D'accord avec vous, je veux bien être homme et féministe, mais je ne me permettrai pas de prendre la place des femmes dans ces combats

Et d'abord, nous les beaux mecs on en aurait aussi des choses à dire, et des pas jolies- jolies...mais voilà...Notre discrétion nous perdra.

 

J'imagine Alberto Moravia dans son dernier mouroir, aux prises avec son " lui " insolent et scandaleux.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 18/10/2017 01:08
  • Par

Témoignages !

 Ils frappent par leur nombre, mais aussi par la diversité des milieux qu'ils touchent ..

 C'est le contenu qui devrait frapper les esprits objectifs   et pas uniquement le nombre ...  

 

 

 De même que le" sentiment " d'être  harcelée  est propre à chacune et chacun .. un mot ou un geste peuvent dans une certaine limite , ne pas être interprétés de la même manière , cela dépend d'une multitude de raisons  et de son parcours personnel ...

Certains hommes doivent changer leur comportement  ....mais certaines femmes devraient peut être également se remettre en question ....

En fait nous sommes prisonniers de nos conditionnements et de nos croyances ..et parfois de nos névroses ..

Et certains parents devraient aussi réfléchir à la manière dont ils éduquent leurs garçons.

et leur fille ...wink

Pourquoi ce serait aux femmes d'apprendre à se défendre des hommes,

Bien sûr que nous devons apprendre à nous défendre!!! On voit trop de femmes tétanisées par rapport à des attaques qu'elles pourraient contrer, et les pervers comptent là dessus, leur incapacité à faire face. Se laisser désarçonner par une attaque mineure, prépare le terrain à pire, très souvent.

Et je ne vois pas pourquoi ça nous empêcherait d'exiger un changement de comportement de la part des hommes. Au contraire, ça y participerait.

D'accord avec vous

le pouvoir de parents dans ce rôle reste assez limité.C'est surtout à l'école ou avec leur copins/copine que se forgent leur identité sexuée

On est surtout, en tant que parent, confronté à un paradoxe: dois-je dire à ma fille de ne pas se laisser intimider, de sortir à l'heure qui lui plaît, habillée comme ça lui plaît... ou dois-je lui enseigner un minimum de "prudence"?

C'est peut être plus simple face à un garçon. Mais là, on a affaire à une contre-éducation féroce par l'environnement. Et on peut aussi le laisser désarmé face aux petits machos en herbe qui considèrent comme une "fillette" ceux qui ne méprisent pas les filles. Avec le risque qu'il devienne soit leur souffre douleur, soit un macho en chef par réaction de survie.

Vous avez en quelques mots soulevé toute la complexité du problème. C'est absolument ça !

Dans mon cas, j'ai du enseigner à mon garçon comment se bagarrer pour ne pas être un souffre-douleur à l'école, tout comme nous sommes strict dans le partage des taches à la maison.

Plus tard, parce que portant des lunettes nous lui avons offert des lentilles car il avait; "trop une tête d'intello" qui ne passait pas très bien auprès des filles!

On bricole !

donc deux modalités :

la répétition de comportements ou de propos (même exigence de pluralité d'actes que pour le harcèlement moral)

et

la pression grave même unique

Donc apparemment la commission d'un comportement ou la tenue de propos,par un même auteur lorsqu'elles restent uniques,ne caractérisent pas le "harcèlement";

 

 

Juste.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Merci de nous livrer cet article et aussi bien sûr, aux personnes qui acceptent de témoigner, même anonymement.

Je me permets cette contribution, qui me semble-t-il, apporte un point de vue particulier :

Moi aussi © Tatiana Ventôse

Il conviendrait aussi de parler du harcèlement homosexuel femme-femme, homme-homme et voir si c'est exactement pareil.
J'ai eu connaissance d'un harcèlement autant moral que sexuel entre femmes et c'était redoutable. Obligée de changer de job de métier, d'adresse, de ville plus dépression, la totale.

ce que vous écrivez s'appelle "noyer le poisson" ! Il faut arrêter de protéger les chats sous prétexte qu'ils sont cruels avec les souris ? Personne ne nie que certaines femmes utilisent aussi leur pouvoir de façon néfaste, mais le fait est que c'est d'abord et immensément majoritairement le fait des hommes

Cette intervention a le mérite de mettre en évidence la question de la domination. Faudrait juste pas oublier que les femmes en position d'imposer leur loi sont plus rares (et plus faciles à contrer souvent, moins soutenues par la hiérarchie) que les hommes dans le même cas.

On connaît l'histoire des hommes battus, marronnier des antiféministes.

  • Nouveau
  • 18/10/2017 01:44
  • Par

 L’affaire Weinstein place le harcèlement sexuel sous les projecteurs. Alors que 28% des femmes en Suisse et 10% des hommes disent en avoir été victimes, qu’en est-il aujourd’hui et surtout, quelle attitude adopter, notamment lorsqu'il se produit dans le milieu professionnel ?

«Les personnes qui se sentent harcelées peinent souvent à entreprendre une démarche pour en parler», affirme Luc Wenger, médiateur, référent psychosocial dans des entreprises et organisations de Suisse romande, notamment l’Unil et l’Unine. Les causes sont nombreuses…

notamment le fait que le harcèlement n’est souvent pas identifié et nommé !!!

http://www.bilan.ch/bilan-plus-de-redaction/harcelement-sexuel-comment-reagir

C'est au législateur de faire changer les choses via des politiques adaptées.

Ces comportements sont condamnables et prouvent les travers de la société qui rendent plus difficile l'accès à l'emploi  et à certains postes aux femmes par rapport aux hommes.

Je ne parle même pas de l'inégalité salariale faite aux femmes qui sévit encore(sauf dans la fonction publique) des difficultés qu'elles éprouvent pour mener une vie professionnelle et vie de famille.

C'est en proclamant haut et fort que chaque personne a des droits que les choses changeront que la femme pour être protégée des harceleurs ne doit pas être systématiquement sous la "protection" d'un homme mais par la loi et un système social 

C'est tout un monde qu'il faut changer ou le profit devienne synonyme de bien être general

 

Pour condamner des comportements il faut d'abord les définir  .....la loi mais aussi la pédagogie et l'éducation .....des deux cotés !

Je constate que le problème de la misère sexuelle des mecs n'est jamais abordée ici; d'ailleurs l'aborder serait être immédiatement soupçonné de justifier les violeurs et les harceleurs. Houellebecq décrit bien cette misère dans ses livres, et de façon implacable. Mais vouloir en traiter ici vaudrait au téméraire d'être  cens dépublié. Alors ailleurs, peut-être (mais où ?)

 

"Dossier: DSK, Baupin, Weinstein. La fin du silence?"

Jamais pour ceux qui détiennent  le pouvoir et/ou l'argent car ils  s'auto-protègeront toujours !  

  • Nouveau
  • 18/10/2017 07:22
  • Par

A quand "balance ton porc de mari" ?

La sphère familiale est aussi un univers de violence et d'oppression pour de trop nombreuses femmes.

Les abus et le viol dans le domaine conjugal sont légalement reconnus. Les femmes ne le savent pas toujours, mais non reste non même pour le mari.

Perso je pense qu'il est plus urgent dans ce cas de balancer son mari en vrai que de le balancer sur internet.

en France, une femme est assassinée tous les deux jours par son conjoint

oui ! violée plusieurs fois par jour dans l'omerta général. Plus de 80% de ces femmes sont forcées.

Quand on lui a demandé combien il en avait harcelé, il a juste parlé de dix femmes à Sion.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

C'est inexact, il est légèrement différent à la naissance (lire l'ancien Le Fait féminin), ce qui ne veut pas dire qu'il est moins performant, juste un peu différent, et pas performant pour les mêmes choses. L'éducation (et pas la "pression") crée d'autres différences et introduit de l'inégalité. Le débat inné/acquis est depuis longtemps un faux débat. Vous avez quel âge ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Faites-en cinq, ou deux et demi

Difficile de croire que nous n'héritons que de la couleur des yeux de nos parents ....l'  héritage psychologique  est à considérer ...et il n'est pas question de mimétisme ! Et cet héritage est ancestral ...

 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Dr Alain Wazner:

 

Faites vos devoirs: les cerveaux des garcons et filles SONT differents a la naissance. Les foetus males sont exposes a de la testosterone in utero (puis plus... jusqu a la puberte), ce qui change leur cerveau. C'est pourquoi meme les nouveau-nes castres a la naissance ont des comportements plutot masculins lorsqu ils sont enfants

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Pas a la naissance. in utero

Fetal Testosterone Predicts Sexually Differentiated Childhood Behavior in Girls and in Boys

 --> La difference entre garcon et fille n'est pas qu'une construction sociale.

--> Ces differences biologiques doivent etre prise en compte a la fois dans le mode d'education et la maniere d'enseigner,

--> Si les garcons vont vers la mecanique et les filles vers le social, c'est probablement genetique pour une large partie. A noter que c'est egalement absolument coherent avec la theorie d'evolution psychologique (pour ceux d'entre nous qui descendent du singe. Que les autres aillent au diable).

A noter que si il y a des differences statistiquement significatives, je suis certain que les courbes masculines/feminines de preference et de capacite se juxtapose enormement et que donc juger par le genre est stupide.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 18/10/2017 09:14
  • Par
Et le gouvernement veut faire un loi sur le "harcèlement de rue" innaplicable et inefficace... La plupart du temps les situations de harcèlement sont au sein de l entreprise... Et couvertes par la hiérarchie... Aucune sanction jamais (judiciaire déjà...) Pour le n+1 ou pour la chaîne hiérarchique jusqu'au représentant légal de la boîte (DG, président... Etc...), Si ces personnes risquaient de la prison ferme (ça doit déjà exister dans les textes mais jamais appliqué par les juges) alors la situation changerait, si un patron voyait un de ses comparse finir en taule pour ne pas avoir sanctionner ce type de comportement... Vous pouvez être sûr que la situation changerait ! Au lieu d inventer des lois, faîtes réellement appliquer celles qui existent (c est simple, ça s appelle faire une circulaire aux parquets pour diriger l action pénale en leur demandant d exiger le maximum prévu par la loi dans ces cas là - et de remonter dans la hiérarchie - et d aller en appel si le juge ne suit pas)... Le reste c est de la foutaise ! Courage et amitié à celles qui sont (ont été) victimes de ces délits/crimes.

Vous n'allez pas assez loin : il faut rétablir la peine de mort pour tous ceux qui ont toléré ou couvert un mot ou un geste déplacés.

Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable
Bonjour Florestan, Nous ne devons certainement pas parler de la même chose, je parle principalement d'harcelement sexuel ( pas d "un mot ou un geste déplacé"... Pour info, qui se définit comme suit : "I. - Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. [...]" Code pénal 222-23; ici : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417706 Restez donc sérieux ... Au lieu d essayer de banaliser ce qui est inacceptable

Inutile de le répéter treize fois ! Ce qui m'étonne, c'est que les humanistes de gauche qui composent l'essentiel du lectorat de Mdpt, si prompts à débiner la justice, la police et les institutions de leur pays, soient tout aussi enclins à en appeler à la répression et à demander toujours plus de sanctions contre toujours plus de gens. Comme vous l'avez remarqué vous-même, la loi existe et le seul problème, c'est de l'appliquer.

Là, je vois plutôt des gens qui essaient d'accrocher leur petit wagonnet au dernier train médiatique...

  • Nouveau
  • 18/10/2017 10:26
  • Par

Au fait qui est intéressé par le rachat de la Weinstein company ??

Et ce scandale est il réservé à ce Mr ou à tout ce petit monde du cinéma ....

Ces témoignages ne me surprennent pas tellement.

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais la pulsion sexuelle est omniprésente dans nos vies. Si elle n'est pas manifeste, c'est qu'elle est refoulée, elle ne peut être absente, c'est simplement impossible.

C'est vrai pour tous et pour toutes. 

Ce fait admis par tous les psys, à ma connaissance du moins,  me paraît totalement ignoré de la plupart des commentaires.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Bien sûr, le sexe est présent, et les pulsions/passions sont troubles, chez les hommes et chez les femmes.
Et pouvoir et sexe sont liés, partout et de tout temps. Chez les humains comme chez les autres primates et sans doute ailleurs dans le monde animal.

Mais au-delà des aspects biologiques il y a aussi d'autres paramètres...

Le statut de la femme est plus ou moins élevé selon les sociétés et les époques.



Y a-t-il des ouvrages de sociologie scientifique qui traitent du problème ? Je veux dire dans toute sa complexité, en prenant en compte l'asymétrie des relations, sans parti pris idéologique, etc. ?

"   ......Un jour, j’ai réagi à sa énième remarque, et il a répliqué : “De toute façon, Émilie* est chiante. Quand elle nous fait une pipe, elle recrache.” Il n’y a eu aucune réaction. Un simple silence gêné dans l’open space......"  

VOILA  ......  typiquement   ... c'est là  ou le  problème se pose  ....là  ou   le climat s 'installe  .....ou les situations s'organisent et se pérenisent ......là  ou  la permission  silencieuse des  "pseudos males   "  sournoisement se  trouve   "   incités...  autorisés  ....  légitimés .... et  presque consacrées  à  la  culture d'entreprise   ..!!! la tradition !!!."   bref   l' omerta ....  le  " chaqu'un pour soit " ..... limite guoguenard  !!!! 

La  solidarité  " silencieuse  sournoise  abjecte  sexiste  "  des  " pseudo  mecs ! "  .... en fait  des  "  ....veules ...médiocres baiseurs ...des  libidineux  à  la libido  déficiente .....  des  gras du cerveau .... au membre   impaire moux et incertain   ....... des  furtifs de Pissotière  !!!!! les petits  mecs    frustrés  à la recherche   de substitus à  leures  frustrations personnelles  .... " 

.....la parole  se  libère   et grâce  à  cette " Crapule  de Wienstein "  ..... le déferlement  va pouvoir avoir lieux  ....... et c'est une  très bonne chose ....... une des  solutions pérenne  et  diffuse  ...... est la   SOLIDARITE    des Hommes ne supportant plus  "  ce climat  lourd et délétère  !" et  être assimilé à  CA  !  ..... pour  épauler   leures   collègues   en difficulté  ! ........la  parole des Hommes  doit elle  aussi se libérer .... et  remettre les  choses en place ...!!!  ........pour un homme  remettre   "son collègue en place est simple  et  très efficace .....!!!  " ........ la  vertu de l exemple  faisant  effet  c 'es tle harceleur  qui  se s'isole  à  terme  ...... ! 

UTOPIE   non   DETERMINATION  !

De plus   cela marche  ....il y a un tel  sentiment de sidération    chez les  "  Harceleurs  "  .... de se sentir  "..interdire de poursuivre  ..."    voir    se sentir  limite  d 'être montré du  doigt  et de toute façon  désavoué  &  identifié  comme dévaint  ..... que  généralement il cesse    ou à minima  change de terrain de chasse ... ! 

OUI   ce sont aux hommes  à  se solidariser autour  des femmes   et se désolidariser  des  " Harceleurs "  il  n y a pas de " petite  blague "  .... 

POUR  avoir  cool  modestement réglé  rapidemment  une  ou deux situations de ce genre    le  schéma  a  toujours  été  le même  ....  que ce soit pour  " des violences "  ou " harcèlement  "  .......... l interlocuteur  déviant  " se trouve en état de sidération !  perdant pied  .... face à un intervenant  et la situation  se dénoue !! et sans violence directe ! "    j ai du avoir   une chance folle  cool  ... et de vous à  moi  en s en fou  ...... par contre  l 'exemple  peu faire école !!! 

POUR les  " Sexo dificients  ! "   .... c 'est encore plus simple de faire  perdre pied  à  ce type d individu  cherchant la facilité  par la  contrainte  du subalterne ...... si  un  homologue  le rappel à l 'ordre   ......... faisant installer  de fait un  climat de rejet  de ce  type de comportement ...... généralement le  dit Harceleur se sentant  "  démasqué .....   visé .....  mis au pied du mur  du  côté sordide de son comportement ..... il bat le plus souvent en retraite ..... fuyant  l'affrontement possible à  terme  ... voir  la mise en lumière et  l étalage possible de son comportement ......! 

BREF   l 'omerta  et le silence  Lâche de la population Masculine  ...... dans ces genres de situation    doit cesser  !!! 

DE  la même manière    les  comportements     de violence  faites aux  femme  ou aux enfants  ..... la méthode est la même et    "  cela  marche à  tous les coups  !! "    la vertue  de l exemple  ..... le  "   oui   c est possible ... oui  cela existe  ! "

J'ai eu  le plaisir de vivre  ce genre de situation  .....  avec succès   et  vous demandant de  bien vouloir l oublier  aussi vite que vous l avez lu  !!!! .............   

L'entraide Anonyme  !!! ................ le plus  amusant     est        qu 'après  vous avez un  climat  mitigé de  soulagemnt  et de  honte qui  flotte  ....par exemple  dans un  wagon de Métro .....!!! ........  très  subtile  comme  sensation .... " un vrai  Kiff  !!"  comme dirait   mon pote Solar ......!!! 

AINSI   docn Messieurs  ne tolérez plsu rien dans les  couloir de métro  ou sur les Open space  ......  généralement  " la  femme est le vbon sens  de l humanité "  aussi  ne lui  laissons pas avoir l impression  qu 'elle est abandonnée  .......

                ALORS   on BOUGE  !!!!!

Nota  :  .... A PROPOS   .....ANGOT  . "tu es une Honte  pour la cause des femmes  !!!!!!! " et la   solidarité    de Ruquier  et de Moix  est  scandaleux  !!!!  ........encore plus  pour  RUQUIER   qui   Homosexuel  a eu  a  connaitre  le Harcèlement  !!!!! ............ je  pense réellement   que  Ruquier   perd    "  le contrôle    et le ton de son émission  " ....... .... ! 

…..et Vive la vie au grand air … ! de l AIR de l AIR !

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous avez le style de Céline (Louis-Ferdinand), ça a son bon et son mauvais.

Si vous voulez être lu, allez-y mollo sur les points d'exclamation et de suspension, ça complique la lecture sans rajouter du sens.

 

Enfin, moi, ce que j'en dis ...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 18/10/2017 12:55
  • Par

Si des porcs comme Weinstein, DSK et consors ont pu agir aussi longtemps c'est qu'ils etaient couverts. Si la majorite de femmes ne portent pas plainte c'est parce qu'elles savent qu'elles ne seront pas aidees voire qu'elles seront stigmatisees.

Je trouve interesssant de voir qu'un certain nombre de personnes et d'organes de presse qui aujourd'hui s'enflamment et denoncent le harcellement et les agressions sexuelles qu'ont subi celles qui ( et pourquoi pas ceux qui) temoignent sur #denoncetonporc (si je ne me trompe pas sur le hashtag) sont les memes qui plantaient un couteau dans le dos de celles qui denoncaient Cologne et place de la Chapelle.

 

.......Ils  s appuyent  surtout    et aussi  sur L OMERTA   MASCULINE ...... qui   ne les déjugera pas ........

 un  ABRUTI   commmmmmmeee   D S K  ........  à  la libido  certainement incertaine    vu  les   "    besoins  situationels  qui lui sont nécessaire  ,  et l 'état de soumission  pathétique de ses partenaires  !!! "   ....... s est appuyé   sur  le Silence   coupable  ....... des uns et des autres ....notamment du parti  ..... et  l irresponsabilité de gens comme   AUBRY   soutenant une   " candidat  à  la  présidence  "  sujet à n importe quel  chantage  .....!

........cela  a failli marcher au  grand Dam  de la SARCOME-ZI  .... dite aussi  bandes  des Mobylettes  !!! ..............   DSK  programmé  pour  " s'atomiser " dans l'entre deux  tour .............  servant la victoire  à  NS  sur un   plateau  .......!!!! 

Pas de bol  pour le petit  Bonhomme  ...... dès  ce moment  imprévu  du  SOFITEL de NY  !  .....  sa vie  s'est trandformée en cauchemard  !!!!    Fox  archives  Bla bla  ....;

......... d 'ailleurs  ça continue  ....... de plus  belle ........ Dsk    de son  coté   continuant les expédients  .............  ce type a  toujours été un dilétant  et un  Hableur  ...... et cela ne fera que ocntinuer  !!!

  

........ vous avez eu cette énergie  et  prouve votre sang froid précoce outre votre intuition   magistrale ................... !

Bravo   .....pour avoir exprimé  ce lointain souvenir  ............ et je suppose aussi idiot que cela puisse paraitre .... vous voilà  définitivement  libérée  ......!!!  l 'ayant  tout simlement exprimé ici  ........ "  cest un  acte Militant  " rédempteur  ! 

J en  profite   pour  APPELER  les   "  femmes  et  enfants  des  deux sexes  "  à  parler même  dans le secret de vos  couples  ..ou aux  familles   ..  quitte a  interroger    en toute  tendresse   lvos enfants  !!!    outre   les harcelèments décole  ......

LA PAROLE DOIT  SE LIBERER   ...!

l autre  sera flatté   de la confinace que vous lui faite  ..... et vous serez  définitivement libéré  !!!!

........... 

Ces  types mériteraient   gentiemment d être emmené  dans  un  bois  et se faire  "  cogner  "   pour  voir comment ça fait  !!!!!  de se sentir   à la merci de l autre !!!!

et en public  prendre   une magnistrale  BAFFE  sans commentaires !!!  en silence  !!!!  d 'ailleurs   le  plus souvent c'est radical  .........!   c 'est leur fuite  ....... un peu comme  un  chien qui   aboie  dans un   jardin  .    Il  vaut mieux  cambrioler plus loins  !!!!

...................... 

 

......................... 

  • Nouveau
  • 18/10/2017 13:24
  • Par

pourquoi appeler papi un octogénaire? c'est le grand-père de cette dame? Octogénaire ou non, c'est un homme et c'est un violeur. Sa qualification grand-paternelle est inconvenante à tous les niveaux.

Ne vous formalisez pas pour si peu. Vous le savez autant que moi : il n'y a plus ni grands pères ni grands mères mais des Papys et des Mamys. Ni pères ni mères mais des Papas et des Mamans ( y compris dans les débats sérieux entre adultes). Bientôt en nos vertes campagnes on ne verra plus ni chevaux, ni vaches, ni oiseaux, ni chiens, ni chats mais des dadas, des meumeuhs, des cui-cuis, des oua-ouas et des miaous... C'est le progrès !

  • Nouveau
  • 18/10/2017 13:28
  • Par

En tant qu'homme non harceleur (du moins j'ai la faiblesse de le croire) je peux témoigner que nous pouvons agir à changer le conformisme des fameux propos de "vestiaires".

J'ai été capitaine d'une équipe de foot et à  chaque fois qu'un nouveau venu se laissait aller , il suffisait de lui demander s'il avait de problèmes pour en parler tant.  Jamais la camaraderie virile ne débordait et  nous avions tous la fierté de rester de gentlemen entre nous et ailleurs.

Même chose au boulot , y compris sur des remarques soi disant anodines de collègue marié depuis 35 ans qui reluque dans la rue avec des excuses du style," c'est pas parce que l'on regarde le menu que l'on touche au plat. " lui dire vertement qu'il considère donc les femmes comme une denrée comestible. On a eu la paix depuis.

Bref , comme pour la délinquance, c'est en ne laissant pas passer les petites anicroches que l'on évite au maximum les gros dérapages. 

A nous aussi de renverser le conformisme, sans tomber dans la mièvrerie, et l'équilibre n'est pas difficile à trouver.  c'est une question de respect de l'autre, mais aussi, finalement de soi-même.

Bonjour. C'est terrible d'en arriver à se définir publiquement de cette manière "homme non harceleur" d'autant plus que vous doutez. On est presque dans un délire inquisitorial. Ça me rappelle un collègue de travail qui à l'époque de l'affaire Dutroux nous avait gratifié d'un "nous sommes tous pédophiles". Emballement médiatique et collectif qui finalement ne changera rien au fond du problème.

Je suis un homme "non-harceleur" fabuleux !

Hé  Ben  VOILà  !!!!! cool

Simple et efficace  !!!cool

  ALORS  les MECS  ....ON BOUGE  !!!!!

Ca doit être sympa de bosser avec vous ...

  • Nouveau
  • 18/10/2017 15:17
  • Par

Lorsqu'on voit la moyenne d'âge de celles qui interviennent sur les réseaux sociaux,  leur outil préféré , on se dit que l'état a failli et les parents aussi ......

?

Votre   remarque me fait peur  !!

 

Malheureusement, il n'y a pas qu'en matière d'éducation sexuelle que l'état et les parents ont failli. Les abrutis à la kalachnikov, au camion ou au couteau nous l'ont rappelé tragiquement.

cool

  • Nouveau
  • 18/10/2017 15:50
  • Par

J'ai 65 ans mais je me souviens encore très précisément  le jour où, à l'école primaire, deux garçons m'ont coincée dans le coin d'une salle pour m'enlever ma culotte et regarder mon sexe. Je n'ai rien dit ni à l'institutrice, ni à mes parents. C'était "normal", les garçons étaient "comme çà". Ensuite, comme tous les témoignages de femmes le racontent, j'ai subi attouchements à l'entrejambe dans le métro (j'avais 14 ans), insultes sexistes, etc,etc...

Si je raconte cela, deux raisons :

- je pense que seule, l'éducation dès la maternelle des garçons et des filles permettra que cesse cette violence invisible contre les femmes;

- j'espère qu'aujourd'hui, les petites fille ne considèrent plus normal que leurs petits copains les agressent et surtout, qu'elles les dénoncent aux adultes.

 

..1 ..... je suis étonné  d 'être le  premier à  RECOMMANDER 

..2   ..... bravo  vous l 'exprimez ....... et ICI ......  docn même  ...bla bla  que audesus    ! 

...3  ......  exprilmez le   autour de vous  dans votre famille ...... sans s crupule     vous   allez  rajeunir  ...... et  faire de l exemple vertueux  .........les usicide à  l écome pour harcèlement procèdent de la m^me  logique  !!!!

  il  faut parler et fédérer   les jeunes   autour de   l entraide et le partage à travers du concret ....... et votre propos est conret  !!!! lm 'hésirtez pas à en parle rà  vos enfants ....... parents je suppose  et   les aider à en parler à   leurs enfants  sur le plandes principes ......; de la solidarité face au   enfants    harcelés  ..... en  cherchant à protéger  les autres  c est eux  qu ils  structures .............. et ça marche ......................

Mes  fils  on été elevés comme cela  ....... en  protection des autres   si nécessaire ...... balayant le  quand dira t on  ..... les ayant autorisés  à  cogner après avertissement  !!!! ......... pour ma part je faisait  monaffaire  des  Directeur d école   et autre  Prof  ......   " aveugle "  ..... avec le message    qu'ils avaient  mon autorisation...... et je pouvais   venir  à  un rendez vous s il le souhaitait  ......!!! Résultat  ......... silence radio  !!!! ............... 

Très  peu de dégat  chez mes fils ...... des rares empoignades ....... et  Gosses  heureux de vivre ... sur d eux ...... remettant les prof poliement en place    quand  il  racontait  une connerie ......!!!!   Notamment  Historique  ..... ,  ou  floutée .....!!!  .... toujours très poliement .......!!! et toutjours  cogner parès avertissement !!!!cool   .......

Bref  Réagir  tout de suite  ....Immédiatement ....ne rien  tolérer .....et ameter le Populo !!!!   si nécessaire  !!!!   le harceleur  prend plaisir notamment à  la soumissionet la souffrance de          l autre  ........... c est comme cela  ce sont des tarés  frustrés ...........DSK  en fait parti  !!!!   rappelez   vous son comportement ...goguenard  !!!!!  ..... mais pas sur le fait  , craaaassssseeee!!!     

Moi, j'aimerais entendre la voix des hommes qui ont été condamnés pour harcèlement sexuel. 

Parce que le problème, c'est surtout eux ! 

Il serait intéressant d'essayer de comprendre ce qu'ils ont dans la tête - afin, éventuellement d'y remédier 

Parce que là, j'ai l'impression qu'à force de victimiser les femmes, on en fait des victimes naturelles ... 

Difficile d'élever une petite fille dans ces conditions. 

 

..........TOUJOURS  aussi  TORDUE    vous ! 

.............. comment pouvez vous dire cela  !!!!!.................... la  triple peine  ?????

....."  victimiser les femmes  "  ........... !!!!! ............je crois qu il  pourrait vous manque une case !!!!  pour une femme vous m avez toujours  sidéré par des prises de positions Machiste  !!!.....................   vous ne seriez pas une  

"  Catho soumise  savourant  les petites souffrance !!!"

2   Je vous  Sluté  MARiiiiiiieeeeee  

           3   Paterrrrrrrrrrrrrr

                 et   une  belle  COOOooooooote   Boeuuuuuuuuf  !!! 

!

de l AIR de l AIR !

 

Mais vous avez tout à fait raison, il faudrait que les auteurs de faits condamnables et condamnés soient entendus.

Une approche sérieuse de la question ne peut pas en faire l'économie.

À propos de :

"la réaction, lundi, de Marlène Schiappa [la secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes – ndlr], disant que Twitter n'était pas un tribunal et ne remplaçait pas un dépôt de plainte." (Bae, 24 ans, aide à domicile).

Si l'État faisait son boulot, en effet le tribunal de Twitter ne serait pas nécessaire.

Mais Twitter DEVIENT, précisément, un tribunal en raison de la faillite des institutions.

On attend désespérément une vraie réaction courageuse et responsable des pouvoirs publics, et de Marlène Schiappa en particulier, qui fera que Twitter, enfin, ne sera plus nécessaire car l'État fera son boulot.

Peut-être faudrait-il ajouter et l'opinion publique, car quand va au bout de l'article, la complaisance du plus grand nombre sur ces questions fout vraiment envie de gerber.

............ sans commentaire  ! 

Honte aux hommes pratiquant l'abus sexuel.

Mais paradoxalement je les plains ; car ils passent  "totalement à coté". J'essaye de m'expliquer:   Non seulement ils sont dangereux mais ils sont  imbéciles à la fois , dans l'ignorance d'un femme qui vous aime........................

Conclusion :  c'est perdant-perdant.

Hélas-hélas.............

 

........... sympa    votre  remarque .....Maiss......

...... ces   pauvres  mecs  intellectuellement émasculés .....à  la Libido   fiugace   et  incertaine ............... se foutent  éperduement de la femme comme être vivant      alors  comme être  d' amour   .............   il s en  foute  purement et simplement !!!! 

...... seulement  préoccupés  par  la recherche  de  stimulis   sexuel   visant à  palier à leures carences ...... et non  une  libido à toute  épreuve  ........!!!  étonnant mais  cest comme cela  !!!!

.................. "  dénonce  ton porc   l a très  bien exprimé  !!!   "    toutefois  la  subtile intelligence  du Porc  animal  passablement  intelligent      et affectif  ... n est pas en cause bien évidemment  .......!!! 

 

 

  • Nouveau
  • 18/10/2017 20:59
  • Par

Pourquoi ces dames n'ont pas, parlé plus tôt nous ont l'a fait aux risques de perdre notre travail dans les années 1980, comme mon grand père résistant du courage mesdames , comme celui qui un jour se frottait à moi (25 ans à l'époque dans le métro , je me sis retourné en lui demandant devant tout un wagon s'il n'avait pas un problème avec son sexe car c'était lui et pas moi le malade!, personne dans le wagon n'a eu le courage d'aller dans mon sens j'étais la coupable mais  je les ai tous regardé en répétant ce que je venais de dire que le coupable malade c'était lui et pas moi et le cher monsieur 45 ans BCBG fissa est sorti du WAGON la queue entre les jambes et plus que mal à l'aise !

Pas à moi d'avoir honte , je lui ai demandé d'aller se soigner 

Et en entreprise je ne vous en parle pas nous avons défendu nos jeunes collègues 

Ouvri sa bouche 

Ses actrices parlent maintenant!

!!! :

   BRAVO    
                  EXECELLENT 

                                 DOIT  FAIRE ECOLE  

                                        CONTENT  d AVOIR ENCOURAGE  à LIBERER les VOIX  ! 

  N '  hésitez   plus .. n '  hésitez  pas   .... vous allez  toutes & tous  revivre ......  témoigner  et    effacer  d un coup d éponge définitif  ...... la   saleté  que l on a voulu  vous faire porter  !!!!!  ................  l occasion est inespérée ....... 

                  PARLEZ    

                                C est de la Thérapie COGNITIVE  !!!!

UN vague se lève   ........ par  des  legers tremblements  multipliés s aditionnnant se conjuguant    se rassurant mutuellement  ....... PORTEZ  de FACON naturelle  L ESTOCADE   au  machisme   des   "  petits  mâles  "   des    Glauques ...... 

.......MERCI  ... c'est exaxtement    ce que je vous disait  .....le  BCBG   médiocre   ou le PROLO  en Mimille  ........  qui filent en douceur   !!!!!

VOUS  les maris  interrogez    vos femmes  vos épouses  !!!!   ...... pour les   écouter ...... c est un  acte d amour et de reconnaissance ...... et  assurez les de votre soutien  indéfectible .... l amour  qu elle vous porte  leur  donnera le courage  et la force  de protester   de façon sereine  ...... et  cinglante   ..... . et  incitez les   à   Protester calmement  vous    !!!!

C est la méthode !!!!   la bonne  !!!!    alertez les Collègues  tranquillement  .......m^me  en non dit  un  climat   d exclusion  silencieux   va se creer  autour  du  " Chef "  ....... le mettant à  terme mal à l aise  ................ pour cela   Messiers aucune conivance   salace !!!!! 

... UN HARCELEUR   est UN   MAUVAIS    PATENTE   !!

                                    C EST EVIDENT  !!!!!! 

       HARCELEMENT   =   ERECTION   DIFICCILE  & FUGACE  !!!

MESSIEURS   si  vous  ETES  témoin  dans un  métro s une femme  en  difficulté  ! 

Elevez le ton ...!  Porposez votre aide  verbalement  à  cette femme !!!

C est radical  ..... le Déviant  va   dégager la pression est trop forte  

vous déchirez  par cette simle  proposition  à  distance  

le  plaisir  sordide et sadique  du CONNARD  !!!

......

CA  MARCHE  !!! 

Méthode   expérimentée  ... et vérifiée  la preuve  !!! 

ALORS   on BOUGE  .... TOUS  ! 

 

Je comprends parfaitement pourquoi ces femmes se sont tues et n'ont pas porté plainte, j'ai bien conscience que le harcèlement sexuel touche tous les milieux professionnels et j'espère que que sa dénonciation, suite à l'affaire Weinstein, ne sera pas juste qu'une brève réaction au tumulte médiatique.

Enseignant dans le primaire et exerçant alors sereinement depuis longtemps dans un milieu professionnel où les femmes sont très largement majoritaires, j'ai été accusé il y a une dizaine d'années par "ma" directrice d'avoir tenté de l'agresser sexuellement à son domicile. Nous n'avions qu'un conflit d'ordre professionnel en raisons de ses manques et lorsqu'elle a été convoquée par l'Inspecteur d'Académie pour cela et interrogée sur les raisons de notre conflit, elle a mis fin à l'entretien avec cette accusation. J'ai ensuite passé deux mois très difficiles où mon administration m'invitait à porter plainte pour faire le ménage à sa place.

Après avis auprès d'un ami avocat ? Je ne l'ai pas fait car c'était "parole contre parole" et ai eu cependant beaucoup de chance car la dame n'était pas crédible, son insuffisance professionnelle était patente, pouvait être "documentée" et elle aurait eu bien du mal à réunir des témoignages à charge contre moi. Confrontée à une procédure disciplinaire (chose très rare dans l'Education Nationale) elle a pris un congé de 2006 à 2012 pour "raisons médicales".

Fini, il y a 11 ans ? Non.

Muté outre-mer, je pars dans l'Océan Indien en 2010 avec comme viatique cette confidence de l'administration "Madame R. ? Elle est en arrêt maladie "motif psy" et ne reprendra jamais car cela entraînerait "ipso facto"la reprise de la procédure disciplinaire." A mon retour en métropole, reprenant contact avec mon inspection bretonne, la première personne que j'y croiserai dans les locaux sera Madame R.  Bosser avec elle ? Ne fût-ce qu'un jour ? Non, jamais plus ! La procédure soit-disant "couperet" promise par la hiérarchie s'est évaporée. Il m'arrive de la croiser encore et je tente de l'ignorer mais ça me pourrit. 

J'ai juste été diffamé de façon ordurière. Pas violé, ni tripoté, ni forcé mais crois pouvoir très modestement partager le désarroi et la rage qu'éprouvent les femmes victimes. Très pénible de croiser cette ordure même brièvement et de savoir qu'elle reste impunie. 

 

Vous abordez un problème  malheureusement courant et peu dénoncé , et qui si on n'y prend pas garde , genre modèle américain , fera des ravages chez  les  accusés et  leur famille , victimes  de plaintes abusives et d' allégations mensongères .....

Nous sommes devant un problème important mais complexe qui peut avoir des effets dramatiques inverses à ce que nous recherchons

Ce n'est pas faute de dénoncer une société à la dérive ou il ne faut pas confondre malades sexuels , muffles , impunité , pouvoir de l'argent , connard , blague à deux balle prise au 1er degré , vengeance ,chantage ,  rancune , ignorance , indifférence ,  mal être , perte de repére , perte de valeurs morales , sous estime de soi et incapacité à dire non  !! Et tout cela fait parti de l'éducation et de la connaissance de soi  , car un des problèmes majeurs est bien là,  comment éduquer  dans le vrai sens du terme , une population dans un pays ou éducation rime avec consommation  et ou "réussir" c'est gagner de l'argent ?????

 

 

comment éduquer  dans le vrai sens du terme ,   ... simple  en bougeant  de façon solidaire ....... notamment  par les HOMMES   .....principaux  fauteur  de troubles  .......!!!!

La   situation actuelle    est le résultat   de   40 années  de "  petites  blagues  ....   de ..pour rigoler ...... etc ..etc ...... 

.... docn  on se met au boulot pour   nettoyer le terrain des habitudes malsaines  et des réputation   de  la  "  viilté crasse  !"  ........

....... si tout le monde s'y met  ..il y en a  pour  Deux ou  trois ans ..... et en cette matière  cela peu aller très vite  ....... le Harceleur est lache  ....... et  fui devant le bruit  ........ il est pereu     ..... le harceleur  ............   craintif    furtif  ......   alors la lumière    est  " sa  Hantise   " :

..... 60  %   de   ce type de comportements   peu  être  réglé  très  rapidemment    si   tout le monde parle  et se solidarise  face à cette  problématique  !!!!      d'un  autre age  !!! 

 

............... 

Je suis un homme profondément écoeuré à la lecture de ces témoignages, petite partie de l'iceberg. du harcèlement sexuel dont les femmes sont victimes. Qui sommes-nous pour nous livrer à de tels comportements humiliants, dégradants ? Imagine-t-on le mal de vivre que nous distillons chez nos collègues ? Rien de tout cela est excusable. Rien !

Le plus inadmissible reste ce silence feutré, non pas de la part des femmes - leurs raisons avancées sont tout à fait compréhensibles - mais celui des hommes témoins de telles pratiques. Je savais mais je ne disais rien...A quoi bon ? On finit par s'habituer à la guerre, aux massacres à droite et à gauche sur notre bonne vieille terre." Pour quelques gestes ou paroles déplacées, on va pas en faire un plat !".

Si justement : un plat de résistance !!! 

A assaisonner avec une pincée de courage qui  ne ferait pas de mal chez ceux qui se réclament du "sexe fort"... 

..........La lacheté   " bien connue des HOMMES "   amène  le silence des femmes  !!!

................L assurrance  de l homme .... galvanise sa compagne    !!!! 

JE  vous le CLAME   ........ assurrez   vos femmes  de votre soutien  complet  ......!!!!

......Même  au boulot  cela marche  .......... un mari  qui  est visible  soudainement   ouvertement  brièvement autour de sa femme  .......  c'est un sceau d eau glacé sur la tête  ......! ..  " le  harceleur  panique  ! "   il faut que cela  soit fait  très très  vite  .......  que la situationn n ait pas  le temps de s intaller  !!!!  le harceleur  est  routinier  ......!!!!  

............. cela a été testé  .... ca  marche ......... c'est de la dissuasion   silencieuse  ......!!!! ......

on  va finir  par  écrire  un  manuel  ... " ou  la déliciosité  d'être aimé  par de  belles femmes  ! "

a suivre  

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je suis certain que vous assurez votre femme de votre soutien Georges.smile

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 

 

FEMMES, QUE VOUS ÊTES EN FOLI...I...I...E

 

 

 

Lettre ouverte à vous, qui m'avez laissé croire que j'étais votre conjoint :

 

 

 

  • Toute vérité n'est pas bonne à écrire. Celles qui touchent à l'intime sont presque toujours tues. Mais se taire, c'est mentir par omission sur un sujet qui prime et conditionne tous les autres, qui touche au sacré (sans l'aspect religieux du mot). Emporter ses plaies dans la tombe c'est laisser le champ libre aux malfaisants et ne pas encourager les bienfaisants.

J'espère aussi alerter nos enfants, avant que le piège de la conjugalité, telle que vous la concevez et la pratiquez, ne se referme sur eux.

 

Je vais donc vous écrire, pour vous décrire, et décrire en même temps vos copines, parce que, elles et vous, vous vous ressemblez comme autant de gouttes d'eau.

 

Ce que, toutes, vous m'avez montré, le voici :

 

 

Episode n° 1 :

 

Une Kiné fort sympathique est votre grande amie. Vous lui confiez votre corps douloureux.. Elle vous vend son savoir et vous prête son oreille compatissante, compréhensive .et très tolérante. Le marché est honnête.

Les retrouvailles après les vacances sont évidemment chaleureuses : bisous et regards affectueux, compte-rendu de part et d'autre des évènements vécus.... Il reste même un peu de temps pour l'ostéopathie et le massage.

Je vous le confie, Madame kiné ne vous a pas tout dit (évidemment, sinon la vie deviendrait compliquée n'est-ce pas ? ). Elle ne vous a pas dit qu'à la première séance d'ostéopathie pratiquée sur celui qui croyait être votre conjoint, elle a signal é clairement de la parole, du regard et du geste à celui-ci qu'elle souhaitait passer à un exercice hors contrat, ni vu ni connu !

Ben oui, et alors ?

Et elle était enceinte de plus de six mois apparemment à ce moment-là !

Vous n'êtes pas émue par cette révélation je le sais, parce que vous êtes là en terrain connu.

 

Pour tout vous dire, l'affaire a été ratée. Parce que votre soi-disant conjoint n'a pas voulu voir si, sous le pantalon à élastique tout prêt à descendre, il y avait une culotte. Il n'a pas voulu, simplement du fait qu'en homme loyal et honnête, supposé comblé par sa famille, ces choses là ne sont pas acceptables pour lui.

 

 

Episode n° 2 :

 

Cette organisatrice de manifestations s'est un peu jetée sur vous et vous a embrassée avec conviction au point que vous avez été un peu surprise par tant d'affection subite à votre endroit.

Elle ne vous a pas dit la raison de cet intérêt pour vous. Evidemment. Elle ne vous a pas dit que, depuis cinq ans à l'occasion de chaque fête annuelle, elle renouvelle son adhésion non équivoque à un projet qui la rapprocherait beaucoup, quoique momentanément, de celui qui se croyait votre conjoint.

 

NOTA : Belle constance n'est-ce-pas, cinq ans ! Surtout que, durant cinq ans votre conjoint (principal) ...n'a pas voulu. Vous à sa place...!

 

Episode n° 3 : Une autre de vos bonnes copines vous faisait aussi de belles démonstrations d'amitié à chaque rencontre...tout en glissant quelques regards furtifs mais expressifs vers l'homme qui vous accompagnait (moi-même).

Je vous confie aussi que chez elle, devant son mari mais en votre absence, elle ignorait superbement le geste excédé de celui-ci (sans doute habitué au fait) quand elle faisait une bise appuyée à votre soi-disant conjoint, la main dans la sienne.

A l'occasion de vos rencontres ponctuées de manifestations amicales, sincères bien sûr, elle ne vous a jamais parlé de ce jour où votre « conjoint » (entre guillemets pour vous) est venu lui emprunter un outil et où elle a envoyé son jeune fils porter ledit outil jusqu'à la voiture en panne sur la route, sachant que votre »conjoint » (entre guillemets) n'y était pas car il était dans la remise tout à côté de la cuisine où elle se trouvait. Elle a aussitôt (il n'y avait pas une seconde à perdre) appelé votre « conjoint » (entre guillemets) auprès d'elle dans la cuisine. Qu'avait-elle visé ? Le bord de la table de cuisine ou celui du plan de travail ? Ou bien un coin de la pièce ?

 

Nota : Pas vraiment inhibée la nana n'est ce pas ? Ceci doit vous parler, telle que je vous connais.

Qu'a fait votre « conjoint » ? Il a carrément et lâchement pris la fuite. ...

 

 

Episode n° 4 :

 

Alors là, je crois qu'il n'y a pas eu de fauxculterie. Vous vous êtes même, si j'ai bien saisi votre description de la personne, un peu engueulée avec la plus jeune et plus jolie des postières à l'occasion d'une opération de guichet. Et cette postière a eu des yeux de biche pour votre « conjoint » pendant..., pendant plusieurs années, avec un intermède toutefois : elle a mal supporté l'inertie de votre « conjoint » et affiché clairement après les premières tentatives infructueuses, un air parfaitement furax...

Cependant, elle n'a renoncé (apparemment) que depuis le jour où elle a demandé (probablement avec intention) une pièce d'identité à vôtre « conjoint », Elle a pu ainsi constater que l'objet de sa convoitise avait plus de quatre fois vingt printemps...

 

Vous le voyez, vôtre « conjoint », comme d'habitude, n'a pas voulu.

Vraiment bizarre cet homme...

 

 

Episode n° 5 :

 

Grande longévité aussi (plus d'un an) avec cette Madame jeune encore malgré ses cheveux prématurément blanchis qui, un soir, a surgi de la nuit, saisissant l'occasion de draguer au moment propice l'homme qu'elle trouvait seul près de sa voiture dans la rue déserte.

Chaud, chaud !

L'homme, contemporain de son père, c'était vôtre (entre autres) conjoint. Mieux que les Madames précédentes, celle-ci connaissait l'âge canonique de celui qu'elle souhaitait mettre à son tableau de chasse.

 

Oui, c'est vrai, votre conjoint aurait dû lui faire savoir sans trop de délai qu'il n'était pas « l'homme qu'elle croyait ».

C'est l'usure du temps qui a apporté la solution.

 

Nota : La réceptivité de la dame était palpable au net frémissement caractéristique qui la prenait parfois au moment de la bise traditionnelle.

 

 

Episode n° 6 :

 

Cette fille d'un ami d'enfance (mari transporteur routier donc peu présent, trois enfants) avait dit en voyant pour la première fois celui qui croyait être vôtre conjoint que « tout le monde ne vieillissait pas de la même façon ». Allusion à une différence entre l'état d'usure avancé de son père, présent, et l'apparence de qui vous savez.

Dès les premières secondes de cette première rencontre la Madame a fait savoir a vôtre (si peu) con joint, à l'aide d'une  expression corporelle à base principale de jeux de prunelles fort bien exécutée, qu'elle était preneuse.

Lors de la visite suivante faite aux parents de la Madame par votre « conjoint », celle-ci recevait son expert-comptable dans une pièce adjacente.

Pendant toute la durée de la visite nous avons entendu un duo de rires et d'exclamations très excités en provenance de cette pièce voisine. Les compétences extra-professionnelles de l'expert comptable et l'entrain de la dame, non moins compétente, vérifiables de façon audible, étaient on ne peut plus clairs.

Quant au pauvre père, au supplice, il gigotait sur sa chaise, sursautait et se retournait à demi vers le lieux des ébats à chaque crescendo, son arrière train glissant successivement de droite à gauche puis de gauche à droite, à l'horizontale et au rythme des décibels.

 

Nota : En chef d'entreprise habituée à être efficace cette Madame n'a pas insisté. Sitôt après avoir constaté l'absence de la réaction attendue de la part de votre « conjoint », elle a cessé ses tentatives.

Parce que, encore une fois vôtre  conjoint  (principal) n'a pas voulu.

Une attitude bien décevante et bien difficile à comprendre pour toutes ces dames, n'est-ce-pas ?

 

Il y a d'autres cas similaires, contemporains ou plus anciens que je pourrais citer, mais ils n'impliquent pas vos copines.

 

Je passe à l'épisode n° 7

 

Hélas non, bien qu'identique en tous points aux précédents, cet épisode n°7 n'est pas comme les autres. Parce que dans celui-ci l'actrice des amours extra-conjugales (du SEXE extra-conjugal plutôt) c'est vous, ma (croyais-je) conjointe.

Ce n'est plus un épisode, c'est une mort, la mort de ce qui fonde la vie.

 

La situation familiale (mariée ou équivalent, un ou plusieurs enfants encore à charge) est en tous points identique chez les six femmes décrites plus haut et vous-même. Votre culture, vos croyances, vos activités, sont aussi parfaitement semblables à celles des six autres. La différence n'existe que pour moi, parce que dans l'épisode qui vous concerne, la victime c'est moi et notre fils. Je suis une victime sans importance, sacrifiée d'avance et sans états d'âme, ne pesant pas une once dans votre cœur et votre conscience, moins qu'un coït avec un quidam quand se présente une « occasion » (Si, si, vous l'avez dit  à propos du stagiaire : « je ne voulais pas rater une occasion »).

Ces occasions, furent (à ma connaissance) un stagiaire, un menuisier, un cantonnier, un hôtelier, un rentier et sans doute d'autres encore, étant donné ce que je constate des mentalités des femmes telles que vous.

 

Vous qualifier Mesdames est bien difficile pour un esprit honnête. Vous n'êtes pas dans le cadre du possible.

Il y a incompatibilité entre le choix de la famille que vous avez initialement fait et votre pratique (délibérée, revendiquée, imposée) de l'adultère. Vous détruisez volontairement, consciemment, le couple et la famille .

Sachant ce que vous êtes vous deviez impérativement rester célibataire et sans enfants. Vous ne l'avez pas fait.

 

Vous êtes sans excuses.

 

La responsabilité du féminisme radical des pionnières est sans aucun doute très largement engagée. La dérive des consciences doit beaucoup à cette idéologie mortifère qui a considéré comme un devoir pour les femmes de pratiquer la déloyauté, la duplicité, la malhonnêteté, l'inconséquence, l'absence d'empathie, l'égocentrisme et l'égoïsme, dans la mesure où la victime était un homme, rejetant, par dessus le marché, la faute sur l'autre, sur les autres, qui devraient, selon elles, accepter !

Même lorsqu'elles les détruisent, même quand il y a mort d'homme. Par exemple :

 

  • Cet homme, la main crispée sur la crosse d'un revolver, qui fait demi-tour, arrêté par la pensée de ses enfants, à cent mètres de l'appartement où il sait trouver sa femme avec un amant,

  • Cet autre homme qui charge son fusil de chasse de deux cartouches, l'une abat sa femme l'autre est pour lui,

  • cette femme qui se suicide,

  • Ces très nombreux enfants qui vivent dans un climat familial délétère et dont la santé psychique (et physique par répercussion) sera atteinte pour toute leur vie. 40.000 d'entre eux tentent de se suicider chaque année. Le suicide est en passe de devenir la cause principale de décès chez les enfants et les jeunes.

  • Etc...

 

 

J'ajoute une remarque : j'ai été beaucoup plus « sollicité «  à l'âge avancé que j'ai atteint, que je ne l'ai été auparavant.

Penser que cette particularité est la preuve de l'accélération de la dégradation de la conscience et des mœurs féminines ces dernières années est peut-être excessif, mais tout de même, c'est une indication.

 

Raymond SAMUEL

31.03.11

 

N.B. Ce témoignage provient évidemment de l'expérience d'un homme, par la force des choses, puisque je suis un homme. Si ces expériences portent à croire que l'adultère féminin est plus fréquent que le masculin, elles n'en apportent pas la preuve, évidemment.

Je n'ai cité que les épisodes qui se sont produits dans l'entourage de ma (fausse) conjointe et qui impliquent des mères de famille. Je me suis abstenu toutefois de relater un épisode, deux fois constaté, qui dépasse ce que je m'autorise à révéler dans ce cadre, bien qu'il illustre parfaitement le niveau insoupçonné de déliquescence atteint par les consciences et les mœurs dans le cadre de la famille.

 

 

 

 

 

Il va falloir mettre à jour cet article en ajoutant le nom Tariq Ramadan, grand pote d'Edwy Plenel (dont il a préféré la compagnie à celle de Caroline Fourest, lesbienne et "laïcarde", autrement dit diabolique) et de tant de gens à la gauche de la gauche, dans la liste des sinistres prédateurs qui se croient tout permis. Il est accusé de viol par Henda Ayari qui a même porté plainte. Le représentant de l'islam des ténèbres, en complet veston, chemise ouvert et barbe taillée comme un jardin à la française, se refuse à tout commentaire. Il est probablement en train de réunir ses amis avocats. Cet homme pieux a droit à la présomption d'innocence mais je sens qu'il va se retrouver dans la merde.

J'ai 61 ans. Je vais vous avouer un truc : la culture du viol, des attouchements, existe bel et bien depuis toujours. Perso, je l'ai bien connue. Heureusement pour moi, elle s'est arrêtée dès mes 58 ans, plus désirable, pas grave. Pire, elle est entretenue par l'image de la femme objet par les médias, les marques. Regardez autour de vous, sur les abris-bus, les kiosques, les panneaux publicitaires, la TV et j'en passe ... ça ne vous choque pas ? Moi oui  ! Et les unes de revues pornos bien exposées sur les étals des Tabacs-Presse, à vomir. En fait, je ne connais pas une seule nana qui ne m'en ai jamais parlé : que ce soit en famille - nombreuse - quand un cousin ou oncle de 20 ans partage votre lit à  9 ans (faute de couchage lors de fêtes familiales) et vous prend votre main pour le masturber ; quand Nous faisions du stop à 17 ans dans les années 75 pour aller rejoindre les copines en boite, et que 3 jeunes de 20 dans une voiture nous proposent de nous y amener pour nous retrouver coincées dans une chambre dont la porte s'entrouvre 3 fois de suite pour que nous passions à la "casserole" ...  Allez porter plainte contre ça après, tant on se méprise et se sent responsable d'avoir accepté d'y monter, dans cette putain de bagnole  ! Quand on prenait le métro dans les années 80 avec tous ces exhibitionnistes qui faisaient leur sale affaire l'air de rien, assis sur la banquette d'en face, et que nous, femmes, étions obligées de détourner le regard ou de regarder par la vitre .... passivité et indifférence généralisée oblige. Vous vous souvenez de ça, les nanas ? Quand on revenait du travail en métro, en plein printemps, et qu'un jeune homme se masturbe dans la rame, debout juste sous votre nez avec son énorme truc à la main, en vous disant "Tu n'en a jamais vu de comme ça hein, jamais  !" Et que, sidérée par l'engin, vous êtes paralysée et sautez du métro à la prochaine station, morte de trouille au lieu de lui filer un coup de talon aiguille dans ses bijoux de famille!  Quand un beau-père en slip se permet de vous montrer des revues pornos alors que vous n'avez que 10 ans, ou vous touche, une fois votre mère partie au marché, et que vous vous entendez répondre par ladite maman :"Que tu es vicieuse ma fille" ... Vous faites quoi après ? Vous vous la fermez définitivement, point barre ! Que celle qui n'a jamais connu cela nous jette la pierre !
C'est aussi une des raisons pour laquelle depuis mes 35 ans, je ne porte plus de robes ou jupes, que des jeans, histoire qu'on me fiche définitivement la paix !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

*À l'exception de Clara, qui a souhaité que son prénom apparaisse, les autres prénoms sont des noms d'emprunt.

Dans cet article, nous avons choisi de ne pas mentionner les noms des personnes concernées, ni ceux des entreprises. Parce que l'objet premier était de montrer l'accumulation de témoignages de violences sexuelles, dans différents milieux professionnels, depuis l'apparition du hashtag « Balance ton porc ».