Comment les services de renseignement surveillent RESF

Les membres du réseau Éducation sans frontières (RESF) savent qu'ils font l'objet d'une étroite surveillance de la part des services de renseignement de l'État. Mais ils ont été surpris par la méthode employée...

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les membres du réseau Éducation sans frontières (RESF), activement engagés en faveur de la régularisation des sans-papiers, savent qu'ils font l'objet d'une étroite surveillance de la part des services de renseignement de l'État, tant ils sont considérés comme de dangereux gauchistes par l'exécutif. Mais ils n'ont pas l'habitude d'être approchés ouvertement. Et encore moins d'être pris pour des indics.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal