Accord PS/EELV: vers la fin du psychodrame?

Par
Après le retrait d'un paragraphe sur l'avenir du combustible nucléaire MOX dans le texte de l'accord entre socialistes et écologistes, celui-ci est rétabli, accompagné d'une exégèse que chacun peut interpréter à sa façon. Pour les écologistes, qui espèrent faire voter le texte par un conseil fédéral échaudé, l'honneur est sauf.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après «l'accord qui acte les désaccords» (lire notre article), socialistes et écologistes inventent «l'accord qui acte que l'accord passé est bien celui-là». Au terme de 24 heures surréalistes et franchement inquiétantes pour l'avenir de la définition d'une union de la gauche, c'est un communiqué commun signé par Michel Sapin, négociateur socialiste proche de François Hollande, et Jean-Vincent Placé, négociateur écologiste proche de Cécile Duflot, qui est venu siffler à 15 heures ce jeudi la fin de la récréation.