Audiovisuel public: le gouvernement décide d'oublier le Sénat

Par

C'est finalement Patrick de Carolis (photo), le PDG de France Télévisions, qui a pris la responsabilité de supprimer la publicité (après 20h) sur la télé publique, dès le 5 janvier. Mardi 16 décembre, son conseil d'administration a voté une résolution en ce sens, par 9 voix pour et 2 contre. En passant par ce biais, l'exécutif a court-circuité le Sénat et piétiné ses promesses estivales de renforcement du Parlement. Les sénateurs discuteront ainsi de mesures déjà entrées en application! De son côté, l'Assemblée nationale a bouclé l'examen de la réforme de l'audiovisuel dans la nuit de mardi, vers 2h30 du matin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sans scrupule, le gouvernement vient d'humilier le Sénat. En priant Patrick de Carolis, le PDG de France Télévisions, de réunir son conseil d'administration mardi 16 décembre pour acter la suppression partielle de la publicité sur les chaînes publiques, l'exécutif a piétiné la seconde chambre et enseveli ses promesses de renforcement du Parlement (avancées l'été dernier, au fil de la réforme des institutions).