Christine Lagarde est renvoyée devant la Cour de justice de la République

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le scandale Tapie fonctionne comme une bombe à fragmentation. Après le principal acteur de l’histoire, Bernard Tapie, qui vient d’être condamné par la cour d’appel de Paris, le 3 décembre, à rendre les 404 millions d’euros qu’il avait indûment perçus à l’issue d’un arbitrage frauduleux, c’est au tour de l’ex-ministre des finances Christine Lagarde de le mesurer. La commission d’instruction de la Cour de justice de la République (CJR) a décidé, selon des informations obtenues par Mediapart et par i-Télé, son renvoi devant la formation de jugement de cette juridiction, la seule habilitée pour juger un ministre.