Amelia veut révéler l’envers du porno en France

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle veut parler pour que personne ne le fasse « à [sa] place ». Amelia* est une des plaignantes au cœur de l’enquête judiciaire pour « traite des êtres humains aggravée », « viols », « proxénétisme aggravé » qui secoue l’industrie française du porno (lire notre enquête). À 28 ans, elle se raconte avec, pour seul signe de nervosité apparent, quelques cheveux qu’elle triture entre ses doigts.