Suicide à l'hôpital Pompidou: un rapport biaisé exonère la directrice

Par

Dans un rapport d'étape remis à Marisol Touraine, une commission nommée par Martin Hirsch, le directeur de l'Assistance publique, après le suicide de Jean-Louis Mégnien à l'hôpital Georges-Pompidou, estime qu'il n'y a « pas d’argument qui justifierait le remplacement de la directrice de l’HEGP ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé lundi 18 janvier qu’elle saisirait l’Igas, l’Inspection générale des affaires sociales, à propos du suicide du cardiologue Jean-Louis Mégnien à l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), qui s’est jeté par la fenêtre de son bureau le 17 décembre dernier. Cette annonce fait suite à la remise à la ministre d’un rapport d’étape de la commission nommée par Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), afin d’enquêter sur le contexte de la mort du cardiologue. Marisol Touraine devrait saisir l'Igas d'ici environ un mois, après la remise du rapport définitif.